Russie: le Suisse Andreas Gross constate des manipulations de votes

De nombreux indices de manipulation des élections présidentielles russes ont été remarqués par le conseiller national socialiste et observateur électoral Andreas Gross. Pour lui, le nom du vainqueur ne fait aucun doute: il s'agit de Vladimir Poutine.
05 août 2015, 15:49
135596585

"Tout le monde sait qui va gagner", a déclaré M. Gross dimanche à l'ats. Le politicien suisse était stationné dans la ville d'Astrakhan, près de la Mer Caspienne, sur mandat de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE).

Selon lui, il y a eu de nombreux indices de manipulation des votes en faveur de l'actuel Premier ministre russe. Le nombre d'électeurs inscrits le jour-même dans les locaux de vote était très élevé et il a été à peine possible de contrôler s'ils avaient déjà voté dans d'autres locaux, explique Andreas Gross.

Il a aussi entendu parler des "bus-carrousels", qui amènent les électeurs d'un bureau de vote à un autre ainsi que du vol d'une urne mobile. "Beaucoup de gens ont l'impression que les élections seront faussées comme en décembre lors des élections parlementaires", rapporte-il.

A Astrakhan, la participation se situe en-dessous des 50%. Le faible engagement des électeurs joue aussi en faveur de Vladimir Poutine, déjà élu lors du premier tour, selon Andreas Gross.