Réservé aux abonnés

Russie: l’ombre des services secrets derrière l’affaire Navalny

Des experts en armes chimiques des services secrets russes ont suivi pas à pas l’opposant russe empoisonné.
16 déc. 2020, 00:01
/ Màj. le 16 déc. 2020 à 06:42
Le chef de l’opposition russe, Alexeï Navalny, participant à une marche en mémoire de Boris Nemtsov, opposant au régime russe assassiné en 2015, le 24 février 2019 à Moscou.

«Je sais qui a voulu me tuer, je sais où ils habitent, je sais où ils travaillent, je connais leurs vrais noms, je connais leurs alias et j’ai leurs photos»: Alexeï Navalny a réagi, lundi dans une vidéo, à l’enquête menée par plusieurs médias qui pointent la responsabilité du FSB, les services secrets russes, dans sa tentative d’empoisonnement, en août dernier. Vue hier plus de 6 millions de fois, cette vidéo de l’opposant numéro un du Kremlin, actuellement en convalescenc...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois