Russie: l’opposant Alexeï Navalny interpellé à Moscou

L’opposant Alexeï Navalny a été interpellé par la police à son arrivée à Moscou ce dimanche. Il avait déclaré être certain que tout se passerait bien. Les services pénitenciers russes avaient annoncé jeudi qu’ils avaient l’intention de l’arrêter s’il rentrait au pays.

17 janv. 2021, 18:09
"Comme d'habitude, les autorités russes sont caractérisées par leur peur", a souligné M. Navalny, tournant en dérision les mesures drastiques prises par l'aéroport Vnoukovo.

Le principal opposant russe, Alexeï Navalny, a été arrêté par les services pénitentiaires dimanche dès son arrivée à Moscou depuis l'Allemagne. Il s'y trouvait en convalescence ces derniers mois après avoir survécu à un empoisonnement présumé.

Alors qu'il s'apprêtait à donner son passeport pour le contrôle à la frontière, aux côtés de sa femme Ioulia, l'opposant a été approché par plusieurs policiers en uniforme qui l'ont emmené, ont constaté des journalistes de l'AFP.

"Il restera en détention jusqu'à la décision du tribunal" sur son cas, a indiqué le FSIN, sans préciser à quelle date elle pourrait avoir lieu.

Les services pénitentiaires avaient menacé dès jeudi d'arrêter Alexeï Navalny s'il remettait le pied en Russie. Ils lui reprochent de ne pas s'être présenté auprès d'eux deux fois par mois, comme l'exigent les conditions d'une peine de cinq ans de prison avec sursis pour détournements de fonds le visant, que l'opposant dénonce comme politiquement motivée.

 

 

Principale voix de l’opposition

S’il est largement ignoré des médias nationaux, non représenté au Parlement et inéligible, Alexeï Navalny reste la principale voix de l’opposition en partie grâce à sa chaîne YouTube aux 4,8 millions d’abonnés et son organisation, le Fonds de lutte contre la corruption (FBK), dénonçant la corruption des élites.

Pour les experts, le retour d’Alexeï Navalny est une épine dans le pied du Kremlin: le laisser libre serait une démonstration de faiblesse, l’emprisonner risquerait de provoquer un nouveau scandale.