Santé: les protections hygiéniques seront gratuites et accessibles partout en Ecosse

Le Parlement écossais a voté mardi la gratuité des produits menstruels pour toute personne se trouvant dans le besoin. Il s’agit d’une première mondiale.

25 nov. 2020, 08:22
En Suisse, la gratuité des protections menstruelles n'existe qu'au niveau individuel, décidée par certaines entreprises ou écoles.

Pionnière dans le domaine, l’Ecosse prend encore un peu d’avance sur le reste de la planète en matière de droits des femmes. Mardi, les députés écossais se sont prononcés en faveur d’un accès gratuit aux protections périodiques.

Le gouvernement écossais, qui soutenait déjà un programme d’accès aux produits menstruels gratuits dans les écoles, inscrit ainsi cette mesure dans le marbre et l’étend à toute la société.

Comme le révèle la BBC, les autorités locales ont désormais l’obligation légale de veiller à ce que des articles gratuits tels que les tampons et les serviettes hygiéniques soient mis à la disposition de «toute personne qui en a besoin».

Une loi révolutionnaire

Pour la Première ministre écossaise Nicola Sturgeon, il s’agit d’une mesure «importante pour les femmes et les jeunes filles». Sur Twitter, elle a déclaré être «fière de voter pour cette législation révolutionnaire, qui fait de l’Écosse le premier pays au monde à fournir des protections gratuites à tous ceux qui en ont besoin.» 

 

 

À l’origine de la proposition de loi, la députée travailliste Monica Lennon a évoqué une campagne difficile. Les principales craintes de l’opposition s’articulaient autour du coût de la mesure avoisinant 10 millions de livres par an (ndlr: 12 millions de francs suisses).

Monica Lennon a toutefois bénéficié du soutien de nombreux syndicats et d’associations pour les femmes. «Ce n’était pas facile, mais ensemble, nous y sommes arrivés. C’est un grand jour pour l’Écosse», a-t-elle écrit sur Twitter.