Réservé aux abonnés

Soutien à la Grèce organisé

Les Vingt-Sept veulent éviter tout «appel d’air», pour empêcher de provoquer une nouvelle vague migratoire.

05 mars 2020, 00:01
DATA_ART_13405788

C’est une semaine noire pour l’UE et pour la Commission von der Leyen. Alors qu’elle fêtera, en début de semaine prochaine, ses cent jours d’exercice et qu’elle vient de présenter en grande pompe la loi climat, la voilà rattrapée par la question de la migration.

Le sujet est, désormais, en haut de la pile des dossiers de l’exécutif européen depuis que Recep Tayyip Erdogan a choisi, vendredi, d’«ouvrir les portes» pour soulager la Turquie du «fardeau» des migrants.

L’objectif des Vingt-Sept est double. Alors que le leader turc les a encore appelés à «apporter leur soutien aux solutions politiques...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois