Texas: la ronde macabre des exécutions a repris mercredi soir

Le Texas a exécuté par injection létale son premier condamné de l'année. Il est le 532e a subir ce sort dans cet Etat, depuis que la Cour suprême américaine a rétabli la peine capitale en 1976.

21 janv. 2016, 08:00
Le détenu a été exécuté par injection létale.

M. Masterson a été exécuté malgré un recours de la dernière chance introduit par ses avocats convaincus de son innocence et un soutien apporté par le pape François. Il est décédé à 18h53 locales, d'après un porte-parole de l'administration pénitentiaire.

Le condamné affirmait que la victime était décédée d'un arrêt cardiaque au cours d'une relation sexuelle consentie. Selon lui, M. Honeycutt lui avait demandé de lui serrer le cou pour lui causer une asphyxie érotique, une pratique consistant à priver d'oxygène le cerveau d'un partenaire pour décupler son orgasme.

L'avocat de M. Masterson avait saisi en ultime recours la Cour suprême des Etats-Unis, affirmant que l'autopsie de M. Honeycutt était entachée de graves irrégularités et que d'anciens aveux du condamné, toxicomane et plongé dans une dépression suicidaire en raison de son incarcération, n'étaient pas valables.

Les Etats-Unis ont exécuté 28 personnes en 2015, le chiffre le plus bas depuis 1991, selon le Centre d'information sur la peine capitale (DPIC). Le Texas est l'Etat américain qui exécute le plus.