Réservé aux abonnés

Theresa May se trouve dos au mur

12 juil. 2016, 23:46
/ Màj. le 13 juil. 2016 à 00:01
Britain's Home Secretary Theresa May leaves after attending a cabinet meeting at 10 Downing Street, in London, Tuesday, July 12, 2016. Theresa May will become Britain's new Prime Minister on Wednesday. (AP Photo/Kirsty Wigglesworth) Britain Politics

Londres

Gaspard Kühn

Trois semaines après le référendum du Brexit, la politique britannique en subit encore l’onde de choc. Theresa May entrera en fonction cet après-midi, propulsée aux plus hautes fonctions de l’Etat dans la précipitation. Elle aurait dû passer l’été à mener campagne pour le leadership du parti conservateur, mais suite à la défection surprise de sa rivale Andrea Leadsom, la voilà forcée à former son gouvernement dans l’urgence. Plusieurs défis attendent la nouvelle première ministre, à commencer par le rassemblement des conservateurs, toujours très divisés.

Les prochaines heures...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois