Réservé aux abonnés

Tirs et barricades à 20 jours de la présidentielle

08 déc. 2015, 23:33
/ Màj. le 09 déc. 2015 à 00:01

Des barricades ont été érigées et des tirs entendus, hier après-midi, à Bangui, la capitale centrafricaine, après l’annonce des candidatures retenues pour participer à la présidentielle du 27 décembre. Le rejet du ticket de l’ex-président François Bozizé a aussi envenimé le climat.

«Barricades et tirs» ont été signalés dans au moins huit quartiers de Bangui, a affirmé l’ambassade de France sur place, dans un message envoyé par SMS. Dans son texto, elle recommande aux ressortissants français d’«éviter ces secteurs et de limiter les déplacements au strict nécessaire».

La Cour constitutio...