Votre publicité ici avec IMPACT_medias
8

Toulouse: le suspect envisage de se rendre «en fin de soirée»

Les négociations se poursuivent toujours à Toulouse entre le tueur présumé et les policiers. Une opération est menée depuis ce matin 3 heures. Vidéos et témoignages.

21 mars 2012, 18:00
toiulouse_4

17h26: Le président Nicolas Sarkozy a dénoncé ce mercredi après-midi une «exécution terroriste», lors de l'hommage rendu à Montauban aux trois soldats tués dans les fusillades des 11 et 15 mars. Comme il l'avait fait dans la matinée à l'Elysée, le chef de l'Etat a appelé à ne pas céder à «l'amalgame» et à «la vengeance». «Cet homme voulait mettre la République à genoux, mais la République n'a pas cédé», a affirmé Nicolas Sarkozy.

17h02:  Le suspect, toujours retranché dans son appartement toulousain, encerclé par les forces de l'ordre, a dit envisager de se rendre «dans l'après-midi ou la soirée», selon le procureur de la République de Paris François Molins.

15h58: A la sortie d'une réunion avec Nicolas Sarkozy à la caserne de Toulouse, Nicole Yardeni, présidente du Crif de la région Midi-Pyrénées,a confié être «très soulagée pour Toulouse parce que le tueur devait encore tuer ce matin». Il aurait affirmé aux enquêteurs qu'il comptait assassiner un autre militaire selon le site du "Nouvel Observateur".

15h27: Les environs de l'immeuble dans lequel s'est réfugié le tueur, a été sécurisé davantage. Les journalistes sont tenus à distance.

15h22: Nicolas Sarkozy repart de la caserne de Pérignon après s'être entretenu avec la présidente du Conseil représentatif des institutions de France (Crif) Midi Pyrénnées, Nicoles Yardeni.

14h58: L'adjoint au maire de Toulouse a également démenti l'information comme quoi le tueur est arrêté. Le siège de l'appartement dans lequel il s'est réfugié est donc toujours en place. Mais la situation reste extrêmement confuse, les informations contradictoires se succèdent.

14h55: Nicolas Sarkozy arrive à la caserne de Pérignon de Toulouse. Le président de la République doit y rencontrer les policiers en charfe du siège. Il doit également débattre avec des représentants des communautés religieuses musulmane et juive.

14h51: Claude Guéant infirme: il n'y a pas eu d'arrestation du tueur, explique le ministres de l'intérieur.

14h45: La situation reste confuse à Toulouse. BFMTV a annoncé l'arrestation du présumé tueur. Mais la chaîne TV conservait néanmoins le conditionnel. Le site du Point avait affirmé qu'une source policière lui avait confirmé l'arrestation à Reuters. Cependant, selon d'autres sources, Reuters aurait infirmé l'annonce de l'arrestation.

14h38: Nathalie Arthaud, candidate à la présidentielle estime que le suspect est un "psychopathe"

14h35: Des explosifs ont été retrouvés dans la voiture du frère de Mohamed M., annonce-t-on de source policière.

14h26: Selon l'envoyé special du Monde, l'information de l'arrestation n'est pas confirmée.

14h24: Les recoupements de l'information selon laquelle le tueur aurait été arrêté se confirment, annonce BFMTV à l'antenne. Mais la chaîne conserve le conditionnel.

14h17: Des informations non confirmées disent que le suspect aurait été arrêté annonce la chaîne BFMTV par l'intermédiaire de son envoyé spécial Rachid Mbarki.

14h07: Le suspect aurait affirmé vouloir se rendre à 14 heures, selon l'envoyé spécial de France 2 sur le site. Le suspect ne s'étant pas encore rendu, le RAID pourrait intervenir.

13h59: Cité par The Guardian Jawed Daisal, porte-parole du gouvernement provincial de Kandahar, avait remarqueé qu'un homme nommé Mohamed M. a bien été emprisonné à Kandahar. Il était surnommé "Le Français". C'est ce qui aurait poussé le directeur de la prison de dire à l'agence Reuters que le tueur de Toulouse y avait été détenu en 2007.

13h55: Une information de la BBC avait annoncé que Mohammed M. se serait échappé de la prison de Kandahar en Afghanistan. Mais le bureau de la communication du gourvenement provincial afghan vient de démentir cette information, écrit Le Monde sur son site

13h49: Nicolas Sarkozy se rendra au chevet des policiers blessés mercredi matin. Le président de la République les visitera avant de rencontre les habitants évacués pendant l'opération. A 15h30, il présidera l'hommage national rendu aux trois militaires à Montauban. Il sera accompagné du premier ministre, François Fillon.

13h12: Le contact rétabli entre le Raid et le forcené.

13h04: Nicolas Dupont-Aignan appelle à éviter «les dérapages assimilant le terrorisme, l'islam et les Français musulmans» Le candidat à la présidentielle a déclaré dans un communiqué: «Les dérapages assimilant le terrorisme, l'islam et les Français musulmans sont la meilleure des manières de donner raison à ce terroriste et à sa folie criminelle. Ne lui faisons pas ce cadeau.» Le candidat souverainiste adresse ses «plus vives félicitations aux forces de l'ordre», mais il juge ce «professionnalisme» «digne d'un héroïsme inutile s'ils sont confrontés à des assassins capables de se procurer et de faire usage le plus facilement du monde d'armes de guerre». Il blâme le «non-contrôle de nos frontières» qui a «transformé notre pays en véritable passoire où le trafic d'armes en provenance des diverses zones de guerre est courant».

13h02: Pour Marine Le Pen «l'homme qui a tué est un homme qui se considérait musulman avant d'être Français». La candidate du FN à l'Elysée a indiqué sur i-Télé qu'elle «ne fais pas d'amalgame», et profitait de cette émission «pour rassurer les Français musulmans, pour leur dire qu'en aucune manière, je ne les considère comme devant être amalgamés avec les fondamentalistes.» «Clairement, l'homme qui a tué est un homme qui se considérait musulman avant d'être Français», a déclaré la président du Front national. «Il y a des centaines de milliers de musulmans qui sont Français avant d'être musulmans et ce sont les Français, la fraternité qu'ils vont exprimer entre eux, musulmans, juifs, chrétiens, qui vont pouvoir lutter contre l'avancée du fondamentalisme.»

13h01: Selon l'avocat, le suspect «va mourir, ou il va se suicider».

12h54: Me Etelin a expliqué sur BFM TV que Mohamed M. n'avait «pas du tout» l'impression que le suspect s'était radicalisé. «Il était extrêmement discret» sur l'Islam ou le conflit au Proche-Orient. L'avocat a ajouté que, hormis un vol de sacoche à l'arraché dans une banque, Mohamed M. «n'a pas commis d'actes violents».

12h52: L'avocat Christian Etelin, qui a défendu Mohammed M. pour différents faits de délinquance depuis 2004 a estimé sur BFM-TV que «la situation est telle et ce que je sais de sa personnalité, avec certains aspects fragiles, me laissent craindre un comportement imprévisible».

12h25: François Hollande, Manuel Valls, Marine Le Pen, Eva Joly, Nicolas Dupont-Aignan, Jean-Michel Baylet et de nombreux journalistes ont pris place dans le même avion partant à 11h50 de Paris-Orly pour Toulouse. Ils doivent assister aux obsèques des soldats tués dans le Sud-Ouest.

12h23:  Selon «20 minutes.fr», le Premier ministre palestinien Fayyad rejette le «terrorisme au nom de la Palestine». «Il est temps que ces criminels arrêtent de revendiquer leurs actes terroristes au nom de la Palestine et de prétendre défendre la cause de ses enfants, qui ne demandent qu'une vie décente, pour eux-mêmes et tous les enfants du monde» a-t'il dit dans  un communiqué.

12h07: Les cours ont repris à l'école d'Izar Hatorah en l'absence du directeur, parti en Israël pour enterrer sa fille. Les collégiens et lycéens sont accueills dans l'école qui propose une cellule psychologique, rapporte Le Figaro.

11h57: François Hollande exprime son soulagement que l'auteur présumé des tueries de Toulouse et de Moutauban ait été identifié et localisé. Il a souhaité que l'opération en cours se dénoue dans les meilleurs délais. Il a ajouté que la lutte contre le terrorisme devait se poursuivre sans relâche.

11h46: Les autorités palestiniennes de France ont condamné ce mercredi avec la plus grande fermeté l'odieux attentat perpétré à Toulouse contre un établissement juif, dont l'auteur se réclame d'Al Qaïda.

11h41: D'après Le Point.fr Mohammed M. âgé de 24 ans, est  carrossier. Il a été vu dernièrement dans une camionnette blanche qui roulait à vive allure, selon un policier. Il a également été aperçu par un voisin en train de prier sur un terrain de foot à proximité de son immeuble, ce qui a eu l'heur d'inquiéter le voisinage.

Son frère aîné Abdelkader M., 27 ans, travaille dans le bâtiment. Contrairement aux deux aînés, le troisième frère M. n'est pas connu des services de police.

11h37: Mohammed M. aurait postulé pour entrer dans la Légion étrangère en 2010, selon des sources militaires. Dès sa première journée d'intégration, il a été recalé par les autorités militaires.

11h35: Les habitants ont été évacués de l'immeuble. Ils ont été emmenés dans un bus et pris en charge par les pompiers.

11h23: "J'ai passé plusieurs heures barricadée chez moi, explique madame Bouamama interrogée par France 24. On nous a autorisés à sortir il y a quelques instants pour acheter une baguette. Mais là, la police ne veut plus nous laisser entrer chez nous. Les policiers font sortir les habitants de l'immeuble par la fenêtre. Je pensais que c'était fait, je trouve que cela prend du temps. Ce matin on a entendu des coups de feu. C'est désormais plus calme.

11h20: La blessure au genou de l'un des policiers du RAID aurait pu être plus grave. Le suspect avait tiré à travers la porte dès l'arrivée des policiers.

11h16: Selon le père d'un des habitants de l'immeuble, l'évacuation est terminée. Les résidents seront acheminés par bus vers la caserne de Pérignon.

11h13: Le tueur présumé était suivi depuis des années par la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), relève Claude Guéant. Il était suivi pour recel, vol violence et outrage.

11h08: Les trois membres de la famille du suspect en garde à vue sont sa mère, l'un de ses frères et la compagne de ce dernier. Claude Guéant, le ministre de l'Intérieur a expliqué qu'il s'agissait de gardes à vues préventives.

11h07: l'évacuation des habitants de l'immeuble se fait par le toit. Elle se fera via une nacelle de pompiers.

11h05: Claude Guéant annonce que les négociations entre le tueur et le négociateur du RAID sont interrompues momentanément.

11 heures: Un des frères du suspect s'est présenté à la police. Un autre de ses frères a été interpellé ce matin, qui serait proche lui aussi des mouvances salafistes. Trois membres de la famille de Mohamed M. sont actuellement en garde à vue.

10h58: L'évacuation va bientôt commencer. Une dame a reçu un texto de sa fille, habitant l'immeuble, pour lui dire que l'évacuation commence.

10h31: Les policiers auraient fait ouvrir le coffre de la voiture du suspect. Ils pensaient trouver d'autres armes dans le véhicule.

10h12: Les funérailles des quatre victimes juives de la tuerie de Toulouse ont commencé ce mercredi dans un cimetière de Jérusalem, a constaté l'AFP. Au moins 2000 personnes étaient présentes, dont le chef de la diplomatie française, Alain Juppé.

10h08: Mohamed M., le principal suspect dans les tueries de Montauban et Toulouse, est un Français d'origine algérienne.

9h50: Le Recteur de la Grande Mosquée de Paris a exhorté la population de ne pas faire d'amalgame entre les tueries et l'islam.

9h48: Des bus sont arrivés sur place depuis quelques minutes. On imaginait que c'était pour évacuer les habitants toujours dans l'immeuble. Mais selon un témoignage, l'évacuation n'a pas encore commencé

9h39: Le frère du tueur a été interpellé pour ses convictions religieuses, relève Claude Guéant. Mais le tueur était toujours seul sur les lieux des tueries.

9h31: L'homme aurait jeté un colt 45 par la fenêtre. Mais il reste en possession de plusieurs autres armes dont une kalachnikov de guerre et un pistolet uzzi. Il pourrait aussi être en possession de grenades selon certaines informations.

9h21: D'après certaines informations, l'explosion entendue peu après neuf heures serait due à une voiture suspecte que l'on aurait fait sauter par mesure de sécurité.

9h19: "nous sommes certains que le tueur était à chaque fois seul sur les lieux des crimes" affirme Claude Guéant.

9h17: Une forte détonnation a été entendue sur place peu après neuf heures.

9h13: Par mesure de sécurité, les forces de l'ordre ont fait couper le gaz dans tout le quartier où se déroule l'opération.

9h07: Le suspect pourrait se rendre cet après-midi, estime Claude Guéant le ministre de l'Intérieur.

8h57: Nous sommes certains que l'homme qui s'est retranché dans un appartement ce matin est l'auteur des  tueries de Montauban et de l'école juive de Toulouse, affirme Claude Géant, le ministre de l'intérieur français.

8h43: Le frère du principal suspect des tueries de Toulouse a été arrêté, avertit Claude Géant.

8h38: Le tueur n'aurait pas l'intention de se rendre, apprend-on par une source proche de l'enquête.

8h36: Le principal suspect dans la tuerie de Toulouse serait proche  des mouvements salafistes et djihadistes, selon Claude Géant, le Ministre de l'intérieur. Il s'est rendu au Pakistan et en Afghanistan à plusieurs reprises.

8h31: L'homme suspecté aurait aussi été repéré grâce à des témoins qui l'ont vu en train de maquiller son scooter.

8h23: Le frère de l'homme qui s'est réfugié dans un appartement à Toulouse, serait lui aussi suspecté dans les meurtres des militaires de Montauban.

8h18: Le suspect était déjà soupçonné dans le cadre des meurtre des militaires à Montauban, selon une source proche de l'enquête.

8h15: La petite amie du frère du principal suspect aurait aussi été entendue par les policiers.

8h05: Selon l'adjoint au maire chargé de la sécurité à Toulouse, le suspect s'est réfugié dans un appartement au rez de chaussée d'un petit immeuble. Celui-ci serait encore habité par d'autres locataires. C'est ce qui explique la difficulté pour la police de donner l'assaut.

7h 59: Les hommes du Raid s'entretiennent actuellement avec le tueur présumé au travers de la porte de l'appartement où il s'est réfugié.

7h58: L'homme suspecté d'être à l'origine des tueries de Toulouse dans une école juive et de Montauban est de nationalité française.

7h55: Il y aurait plusieurs enquêtes en cours à Toulouse outre l'opération du RAID.

7h53: Les policiers du RAID auraient remonté la piste du tueur par le biais de l'adresse IP de l'ordinateur de son frère qui a été interpellé.

7h47: Les voisins du quartier bouclé par les forces de l'ordre depuis ce matin livrent leur témoignages. Voyez la vidéo effectuée par BFMTV ce matin.

7h31: La mère du suspect a été amenée sur les lieux par la police. Mais cette dernière refuse de négocier avec son fils. Le quartier où se trouve le jeune homme est totalement bouclé.

7h10: Les négociations sont en cours avec le suspect pour l'inviter à se rendre. Son frère a été interpellé.

6h42: Les forces de sécurité menaient l'assaut tôt mercredi contre une habitation d'un quartier résidentiel de Toulouse où s'est retranché un homme se revendiquant d'Al Qaïda. Il est considéré comme le principal suspect du meurtre de trois militaires et de l'attaque meurtrière contre une école juive.

Des coups de feu ont été échangés et trois policiers ont été blessés, a-t-on appris de sources policières. La police tente de négocier avec le suspect, dont le frère a été interpellé, a précisé le ministre de l'Intérieur Claude Guéant, présent sur place.

"L'individu parle beaucoup. Il se revendique d'être un moudjahidine, d'appartenir à Al Qaïda. Il dit avoir voulu venger les enfants palestiniens en même temps que d'avoir voulu s'en prendre à l'armée française", a déclaré Claude Guéant.

L'opération a été lancée aux alentours de 3 heures du matin mercredi. Un journaliste de Reuters présent sur place a constaté que le quartier résidentiel de l'est de la ville où se déroule l'opération était entièrement bouclé par les forces de l'ordre. Des coups de feu ont été entendus vers 5h40. Des policiers casqués et armés de fusils automatique étaient déployés sur la zone.

 

 

Votre publicité ici avec IMPACT_medias