Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Transparence fiscale: l'UE veut "aller vite" avec la Suisse

Le Lituanien Algridas Semeta brosse un tableau de la situation.

03 oct. 2013, 00:01
data_art_7418676.jpg

La crise économique a remis au goût du jour la question de la coordination fiscale en Europe. Mais où en est-on exactement? Le commissaire européen à la fiscalité, le Lituanien Algirdas Semeta, brosse un tableau de la situation.

Vous avez toujours mené un combat acharné contre le secret bancaire. Et votre pugnacité n'est pas toujours appréciée, dans certains pays tels que la Suisse. Le moral reste-t-il bon?

Je me suis toujours battu en faveur de l'équité fiscale. C'est particulièrement important, en période de crise économique: si, dans un pays, on permet aux épargnants ou à des entreprises d'échapper au fisc, cela se retourne automatiquement contre les autres. Ce n'est pas juste. Donc, j'estime remplir mon rôle. Le moral est excellent.

N'êtes-vous pas découragé, quand même, par toutes les chausse-trappes auxquels vous êtes confronté, dans le secteur de la fiscalité? Le service juridique du Conseil a récemment remis en cause la...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias