Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Trump «persona non grata»

Une pétition signée par plus de 570 000 Britanniques réclame l’interdiction du territoire du candidat républicain.

19 janv. 2016, 00:00
US billionaire Donald Trump swings a golf club in the sand dunes of the Menie Estate, on the Aberdeenshire coast, Scotland Thursday May 27, 2010, the location of his planned $1.5 billion Scottish golf resort. Protesters opposed to Trump's planned luxury resort say they've pulled a trick shot out of their bag. At the center of the plan is local fisherman Michael Forbes, who has long been an irritant to Trump. Forbes has refused the American tycoon's offer of nearly $700,000 (488,000 pounds) to buy his family's 23-acre run-down farm, which sits at the center of the planned resort. But Forbes has sold an acre of his land near Aberdeen to protesters who also disagree with Trump's plans _ a sale which will force the property tycoon to face down more than 60 people.   (AP Photo/Andrew Milligan/PA Wire)  ** UNITED KINGDOM OUT NO SALES NO ARCHIVE  ** Britain Trump

Depuis 23 ans qu’ils habitent là, David Milne et sa femme Moira savouraient leur vue sur ces dunes plongeant dans la mer du Nord battue par les vents. Comme seuls au monde face à un panorama ininterrompu de près de 80 kilomètres de côte dans la baie d’Aberdeen, en Ecosse. Jusqu’à ce que leur voisin, Donald Trump, encercle leur propriété de sapins pour leur boucher l’horizon. Alors, quand une pétition a commencé à circuler pour demander l’interdiction de séjour du milliardaire américain – et candidat républicain – sur le territoire britannique, David Milne a ri et s’est dit que sa version des événements allait peut-être enfin être entendue.

Plus de 574 000 personnes ont signé: le record enregistré par une pétition officielle sur le site du Parlement britannique. A partir de 100 000 signatures, un débat est automatiquement organisé. Lundi soir, les députés ont donc discuté pendant trois heures de...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias