Réservé aux abonnés

Trump relaie une théorie complotiste

Le président accuse son prédécesseur de l’avoir mis sur écoute.
06 mars 2017, 23:20
/ Màj. le 07 mars 2017 à 00:01
President Donald J. Trump arrives on Air Force One at the Palm Beach International Airport in West Palm Beach, Fla., on Friday, March 3, 2017. Trump will be spending the weekend at his Mar-a-Lago Club, and is scheduled to attend an event Friday night at a Republican National Committee event at the Four Seasons Resort in Palm Beach, Fla., where he will speak to the Republican Party's top donors. (Michael Ares / The Palm Beach Post via AP) Trump

Donald Trump ne s’est pas maintenu très longtemps sur les hauteurs «présidentielles» auxquelles l’avait porté, mardi dernier, son discours devant les deux chambres du Congrès. Poursuivi par le spectre de relations secrètes avec la Russie durant une campagne marquée par les piratages informatiques de Moscou, le président a tenté une diversion en accusant son prédécesseur de l’avoir espionné. Mais, faute d’éléments tangibles, ce nouveau scandale est en passe de se retourner contre lui.

Dès le lendemain de sa prestation applaudie au Capitole, la révélation par le «Washington Post» que son ministre...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois