Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Tsipras, champion de la lutte gréco-marxiste contre l'austérité

Ce chantre de l'antilibéralisme de 40 ans a été formé à l'école du Parti communiste.

26 janv. 2015, 00:01
data_art_8786016.jpg

THIERRY PORTES

Le "jeune" et "moderne" Alexis Tsipras, censé incarner le sens de l'histoire, a fait son entrée en politique en poussant la porte du Parti communiste grec, une formation parmi les plus staliniennes d'Europe, en 1990, un an après la chute du mur de Berlin. "Il avait 16 ans, il a suivi des copains", relativise Nikos Voutsis, qui a l'époque militait avec les euro-communistes, à quelque distance des orthodoxes du KKE, parti dont l'emblème demeure, aujourd'hui encore, la faucille et le marteau. "La Grèce a été marquée par la guerre civile et l'affrontement entre la gauche communiste et la droite favorable à la dictature", précise Nikos Voutsis. En bon marxiste, cet homme tout en rondeur, chargé du groupe de la Coalition de la gauche radicale au Parlement, ajoute que "ce n'est pas Tsipras ni Syriza, mais la crise, qui explique le succès électoral" de sa formation, dimanche aux législatives...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias