Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Turquie: l'opposition conteste le résultat des élections municipales

Le principal parti d'opposition au Premier ministre Recep Tayyip Erdogan a contesté officiellement mardi les résultats des scrutins municipaux de dimanche à Ankara et Istanbul.

01 avr. 2014, 16:40
Istanbul

Les deux plus grandes villes de Turquie ont été remportées par le parti islamo-conservateur au pouvoir. L'opposition conteste le résultat des élections municipales de ces deux villes, après les élections de dimanche.

Deux jours après le triomphe électoral de M. Erdogan, le Parti républicain du peuple (CHP) a déposé une requête devant le Haut conseil électoral (YSK) pour demander un nouveau comptage des bulletins de vote dans la capitale, Ankara. Le Parti de la justice et du développement (AKP) au pouvoir ne s'y est imposé que de justesse.

Au même moment, près de 2000 partisans du CHP se sont réunis devant le siège du Haut conseil à Ankara pour dénoncer des fraudes et réclamer un nouveau comptage des voix. La police est intervenue avec des canons à eau pour les disperser, ont rapporté les médias.

Seulement 32'000 voix d'écart

Le maire très populiste et controversé d'Ankara depuis 1994, Melih Gökçek, membre de l'AKP, a annoncé lundi à l'aube avoir remporté un cinquième mandat avec 44,79% des suffrages, contre 43,77% au candidat du CHP Mansur Yavas. A peine 32'000 voix séparent les deux rivaux sur près de trois millions d'électeurs.

Quant au candidat du CHP à Istanbul, Mustafa Sarigül, nettement battu dimanche, il a lui aussi remis en cause mardi les résultats du scrutin dans la mégapole de 15 millions d'habitants. Le maire sortant AKP, Kadir Topbas, a été réélu dimanche avec 48% des suffrages, contre 40,1% à M. Sarigül.

L'AKP conteste aussi

Signe de la tension politique qui règne en Turquie, le parti au pouvoir a également contesté la victoire, serrée, du Parti de l'action nationaliste (MHP) à Adana.

Face à cette avalanche de recours, le président du Haut conseil électoral, Sadi Güven, a appelé électeurs et partis politiques à l'apaisement. "C'est une procédure légale, nous verrons ce qu'il en ressort", a-t-il déclaré.

Panne due à un chat

Interpellé sur les nombreuses pannes d'électricité survenues dimanche soir dans le pays, le ministre de l'Energie, Taner Yildiz, a rejeté toutes les suspicions.

"Ceux qui ont perdu ne doivent pas se servir des pannes d'électricité pour excuser leur défaite", a-t-il déclaré. Il a expliqué qu'un chat entré dans un transformateur était à l'origine de celle qui a contraint certains bureaux de vote d'Ankara à dépouiller à la bougie.

Au terme d'une campagne disputée, l'AKP de M. Erdogan a remporté une large victoire dimanche aux élections municipales en totalisant 45% des suffrages dans l'ensemble du pays. Ce résultat met au second plan les accusations de corruption qui visent son régime.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias