Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Ueli Maurer a répondu aux critiques des organisations juives

Le président de la Confédération Ueli Maurer a répondu par lettre aux critiques des organisations juives qui jugeaient son message lors de la Journée de l'Holocauste unilatéral.

27 févr. 2013, 12:23
Ueli Maurer exprime sa solidarité au peuple juif.

"Un tel message n'est pas le lieu pour discuter de manière différenciée du rôle de la Suisse pendant la Deuxième Guerre mondiale". Voilà la réponse du président de la Confédération Ueli Maurer aux critiques des organisations juives. Ces dernières jugeaient le message prononcé lors de la Journée de l'Holocauste unilatéral.

La Fédération suisse des communautés israélites (FSCI) a publié mercredi sur son site internet des extraits de cette lettre. Ueli Maurer y relève notamment que la société d'alors, comme celle d'aujourd'hui, n'était malheureusement pas exempte d'antisémitisme.

Les remerciements dans son message s'adressaient à la génération du service actif qui a sauvé la vie à de nombreux réfugiés, un engagement trop peu évoqué dans les controverses passées, selon Ueli Maurer. Le président exprime sa solidarité au peuple juif et se réjouit de l'invitation à assister à l'assemblée des délégués de la FSCI dans deux mois.

Cette dernière, ainsi que la Plateforme des juifs libéraux de Suisse et la Coordination intercommunautaire contre l'antisémitisme et la diffamation avaient protesté contre le discours d'Ueli Maurer à l'occasion de la journée de l'Holocauste le 27 janvier. Elles lui reprochaient d'avoir occulté les "faiblesses et erreurs" de la politique suisse durant la Deuxième Guerre mondiale.

Elles critiquaient le fait qu'Ueli Maurer avait oublié de parler des "réfugiés qui ont été repoussés vers une mort certaine" et de ceux qui ont été punis pour avoir aidé les réfugiés, jugeant qu'il avait présenté les choses "de manière simpliste et uniquement positive".

Votre publicité ici avec IMPACT_medias