Un Allemand, enlevé au Pakistan en 2012, libéré à Kaboul

Un Allemand, enlevé il y a plus de deux ans au Pakistan, a été libéré à Kaboul, selon le ministère allemand des Affaires étrangères. Il a précisé vendredi que l'homme se portait "bien". Une porte-parole de l'organisation humanitaire Welt Hunger Hilfe, qui lutte contre la famine, a confirmé qu'un de ses employés avait été libéré, mais a refusé de fournir davantage de détails.

10 oct. 2014, 23:14

"Il va bien dans ces circonstances et a été pris en charge psychologiquement", a ajouté la porte-parole du ministère à Berlin, précisant que "des partenaires étrangers" avaient contribué à sa libération. Aucune source officielle afghane n'était joignable vendredi soir pour commenter cette libération.

Deux travailleurs humanitaires, un Allemand et un Italien, avaient été enlevés en janvier 2012 dans le centre du Pakistan. Ils étaient employés par une ONG qui, selon les médias, était venue apporter de l'aide après des inondations dévastatrices en 2010 au Pakistan, qui avaient touché jusqu'à 21 millions de personnes.

Ils avaient été kidnappés dans la villa servant à la fois de bureau et de résidence aux employés étrangers de leur organisation à Multan, principale ville du sud de la province du Pendjab, selon la police locale à l'époque.

Commando spécial ?

Le quotidien allemand "Bild" affirme dans son édition de samedi que l'otage a été libéré par un commando spécial de soldats allemands mais sans avoir recours aux armes. La victime avait été contrainte de traverser à pied des régions orientales d'Afghanistan, selon la même source.

A plusieurs reprises durant sa captivité, ses geôliers avaient menacé dans des vidéos de l'exécuter si leurs exigences n'étaient pas remplies, affirme l'édition internet de "Der Spiegel", qui attribue cet enlèvement aux talibans.

Multan, située à 400km au sud de la capitale Islamabad, n'était jusque là pas considérée comme dangereuse pour les étrangers. Connue pour ses mausolées soufis, ses mosquées et centres religieux et ses tombeaux historiques, elle est également considérée comme un centre de recrutement important pour les groupes islamistes extrémistes, talibans et autres, proches pour certains d'Al-Qaïda.

Plusieurs otages occidentaux sont encore détenus au Pakistan, dont l'Italien enlevé en même temps que l'Allemand qui vient d'être libéré, ainsi que deux otages tchèques et un américain.

Le Mouvement des Talibans du Pakistan (TTP), qui a fait allégeance à Al-Qaïda, a revendiqué plusieurs enlèvements au Pakistan. La plupart des otages sont détenus dans les zones tribales au nord-ouest du Pakistan, selon des responsables de ce pays. Aucun otage occidental connu n'est détenu aujourd'hui en Afghanistan.