Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Un assassinat politique enflamme le pays

Vives réactions de la rue au meurtre de l'opposant Mohamed Brahimi .

26 juil. 2013, 00:01
data_art_7247417.jpg

Le dirigeant tunisien d'opposition Mohamed Brahimi a été abattu hier de plusieurs balles devant son domicile à Tunis. Cet assassinat a provoqué manifestations et incidents dans la capitale tunisienne et à Sidi Bouzid, dans le centre du pays.

Selon des témoins, Mohamed Brahimi, leader du Mouvement populaire (Echaâb) a été abattu par deux hommes à moto devant chez lui alors qu'il descendait de voiture. "Il a été tué devant sa maison alors qu'il était avec sa fille handicapée" , a déclaré Mohamed Nabki, membre lui aussi d'Echaâb.

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées devant le Ministère de l'intérieur à l'annonce de l'assassinat en exigeant la démission du gouvernement dominé par les islamistes.

"A bas le pouvoir islamiste!" , criait la foule. "Ce gang criminel a tué la voix libre de Brahimi", a déclaré sa veuve Mbarka Brahimi. Elu à l'Assemblée nationale constituante (ANC), Mohamed Brahimi, âgé de 58 ans,...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias