Un eurodéputé polonais fait le salut nazi à la fin d'un discours

Lors d'un débat portant sur la création d'un billet de train unique pour traverser l'Europe, un eurodéputé polonais a fait une blague de très mauvais goût en effectuant un salut nazi.
25 août 2015, 16:10
Un eurodéputé polonais a fait un salut nazi à la fin de son intervention.

L'humour, ce n'est pas quelque chose qui est donné à tout le monde. Le contexte, les interlocuteurs, la justesse et la pertinence sont autant de facteurs à prendre en compte avant de parler des Belges ou de la tête à Toto, entre autres.

Mais si une chose est sûre, c'est que certaines blagues ne font rire personne. Un fait que n'avait visiblement pas encore compris l'eurodéputé polonais d'extrême droite Janusz Korwin-Mikke, figure très controversée de la politique polonaise. 

Lors d'un débat portant sur la création d'un billet de train unique pour traverser l'Europe, le politicien eurosceptique (un comble, en regard de sa fonction) a vivement critiqué la volonté de l'Europe de défendre la diversité mais de ne voter qu'en faveur de l'unification. 

Dérapage nazi

Arrive alors le dérapage. Pensant faire de l'humour en ironisant sur "la dictature unificatrice de l'Europe", Janusz Korwin-Mikke a détourné une tristement célèbre phrase d'Adolf Hitler "ein reich, ein volk, ein führer" (un empire, une nation, un chef), pour lancer, le bras tendu tel le salut nazi: "ein reich, ein volk, ein ticket".

Un humour tout ce qu'il a de plus relatif, particulièrement lorsque l'on sait que ce politicien s'est notamment illustré en déclarant, en 2013, "qu'Adolf Hitler n'était pas au courant de l'extermination des Juifs car celle-ci avait été organisée par Heinrich Himmler".

Bref, une bourde qui aura au moins le mérite de faire connaître ce sinistre inconnu comme quelqu'un à oublier au plus vite.