Un héros en prison au Honduras

Marco Antonio Bonilla, détenu à la prison de Comayagua, au Honduras a sauvé des centaines de prisonniers des flammes.
05 août 2015, 15:45
honduras-hero_prison_

Personne ne connaît les causes réelles de l'incendie de prison de Comayagua, mais tous s'accordent pour dire que le héro en est un prisonnier condamné pour meurtre, nommé Marco Antonio Bonilla.

Antonio Bonilla, qui était à quelques mois de la fin de sa peine, se promène aujourd'hui plus librement que les autres. Il était infirmier à la prison de Comayagua, au Honduras, où il a sauvé des centaines de prisonniers dans l'incendie de prison le plus dramatique de ce siècle.

Tard dans la journée de la Saint-Valentin, le feu a commencé et s'est rapidement propagé sur cinq baraquements de la ferme de la prison de Comayagua, brûlant et suffocant les détenus derrière les portes closes.

Selon les témoignages, les six gardiens, qui étaient effrayés par les flammes, s'enffuyaient ou refusaient d'ouvrir les cellules - les témoignages diffèrent sur ces points - mais tous sont unanimes pour dire qu'Antonio Bonilla était imperturbable, même lorsqu'il s'est servi d'un lourd banc pour casser la serrure de la cellule no 6, où le feu a commencé.

Un rescapé, Jose Enrique Guevara, qui doit la vie à Marco Antonio Bonilla, raconte que ce dernier a utilisé un banc pour casser la serrure de sa cellule. Le bâtiment de la cellule d'Enrique Guevara a été le plus sévèrement touché. Sur les 105 prisonniers entassés dans les étagères de couchettes à 4 niveaux, 4 seulement ont survécu.

La prison de Comayagua comptait 852 détenus la nuit de l'incendie. Le nombre des victimes atteint 360.

Au cours d'un meeting hebdomadaire avec ses ministres, retransmis sur Channel 8, le président Porfirio Lobo a déclaré qu'il donnera sa grâce présidentielle à Antonio Bonilla pour sa condamnation pour meurtre. "Il a pris lui-même un risque incroyable en essayant de sauver des vies durant la tragédie." a dit le président Lobo.