Un jeu vidéo du lobby des armes fait polémique

Le puissant lobby américain des armes suscitait mardi la polémique en proposant une application de jeu vidéo pour iPhone où l'on peut s'entraîner à tirer dès l'âge de 4 ans. Une pétition demandant l'arrêt du produit a été lancée.

16 janv. 2013, 07:15
Pan pan.

L'application de la National Rifle Association, qui se nomme "NRA: Practice Range" (NRA: Pour s'entraîner au tir), disponible gratuitement depuis dimanche dans la boutique iTunes, permet de tirer avec l'arme de son choix sur ce qui ressemble à des cercueils dans un stand intérieur ou sur des cibles à l'extérieur dans un pré.

Le joueur peut choisir des armes d'assaut de base telles que le M9 pour un tir en salle ou un M-16 à l'extérieur ou, s'il paye 99 cents, un Beretta, un Browning ou les armes semi-automatiques AK-47 ou un MK-11.
 
Le jeu donne également accès au réseau de la NRA et ses informations sur "les lois, modes d'emploi, conseils ou liens utiles". Une pétition a été postée sur le site de gauche SignOn.org, qui demande au groupe informatique Apple d'"annuler son autorisation à ce produit honteux".
 
Un policier armé devant chaque école
 
Dans le collimateur après le massacre de Newtown, où un jeune homme a tué 26 personnes dont 20 enfants dans une école, la NRA et son vice-président exécutif Wayne Lapierre avaient dénoncé le rôle des films et des jeux vidéo violents, ainsi que les médias et les politiques laxistes en matière de sécurité.
 
Ils avaient préconisé de "placer un policier armé devant chaque école" dans tout le pays, suscitant la controverse.
 
La NRA a assuré mardi, dans une interview au journal "US News and World Report", que 250'000 nouveaux membres avaient rejoint ses rangs depuis un mois, les portant à 4,25 millions.
 
"Chaque fois que le président Obama ou la sénatrice (Dianne) Feinstein (qui a annoncé une proposition de loi interdisant les fusils d'assaut) ouvrent la bouche et parlent d'interdire les armes et restreindre les droits des Américains respectueux de la loi, les gens affluent", a indiqué un porte-parole.