Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Un pays plongé dans le recueillement

La minute de silence dédiée à "ceux de ?Charlie Hebdo?" a été bien suivie.

09 janv. 2015, 00:01
data_art_8741241.jpg

Et le silence est tombé.

Avant le glas des funérailles à venir, avant de nouveaux tirs qui marqueront la fin d'une traque, avant des rafales de questions que suscitera encore longtemps ce drame hors norme, la France s'est arrêtée. Elle s'est recueillie, plombée par la douleur, mais prolongeant dans cette brève et symbolique communion muette l'élan et la ferveur nés aussitôt après l'attentat. " Au lycée, on a tous décidé de s'habiller en noir pour la journée d'hier ", confiait ainsi Laurine, scolarisée dans la région de Chambéry. Car le drame semble avoir gommé l'éternel clivage Paris-Province, aboli le fossé des générations, réconcilié le peuple et le pouvoir, réuni la classe politique même si la position du Front national alimente le débat relatif aux marches républicaines.

Surgies des profondeurs des réseaux sociaux, relayées de tweets en e-mails ou en SMS, des chaînes ont invité les personnes émues par le drame...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias