Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Une favela brésilienne pour le premier voyage du pape François

François, le Pape des "pauvres", se rendra dans le bidonville de Manguinhos, dans la banlieue de Rio de Janeiro, en guise de premier voyage. Il y rencontrera aussi des détenus.

07 mai 2013, 15:32
Le nouveau pape François a rendu hommage à son prédécesseur Benoît XVI pour son "geste courageux et humble" devant les cardinaux dans la Salle Clémentine au Vatican.

Le pape argentin François ne déroge pas à son crédo. Pour son premier et seul voyage de cette année, le souverain pontife a choisi un symbole fort; aller à la recontre des plus démunis.

La lutte contre la pauvreté étant au centre de ses priorités pontificales, visitera le bidonville de Manguinhos, l'un des plus connus et des plus violents de Rio de Janeiro, a précisé le Vatican mardi.

Cette "favela", coincée entre une autoroute très fréquentée et une ancienne raffinerie, non loin du principal aéroport de la mégapole brésilienne, abrite environ 35'000 personnes, des pauvres pour la grande majorité. Fin 2012, la police avait réussi à chasser une partie des trafiquants de drogue et d'armes qui y faisaient la loi.

A la rencontre des détenus

L'ancien archevêque de Buenos Aires, qui a choisi le pays de la planète comptant le plus grande nombre de catholiques, ira aussi à la rencontre de jeunes prisonniers qui seront extraits de leurs cellules et amenés pour la circonstance à la résidence de l'archevêque.

Le principal objet de ce déplacement au Brésil sera pour le pape de présider la Journée mondiale de la jeunesse, une sorte de "Woodstock catholique" qui sera célébrée du 23 au 28 juillet.

Lors de son séjour, le premier pape d'origine latino-américaine gagnera en hélicoptère le 24 juillet Aparacida, à environ 240 km au sud-ouest de Rio de Janeiro, pour se recueillir au sanctuaire national de Notre-Dame d'Aparacida, sainte patronne du Brésil selon l'Eglise. Dans la soirée, il se rendra au chevet de malades atteints du sida dans un hôpital de Rio de Janeiro.

Ce voyage devrait être le premier et le seul prévu à l'étranger cette année pour le successeur de Benoît XVI, qu'il a remplacé le 13 mars sur le trône de saint Pierre.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias