Vatican: la première femme obtient le droit de vote au Synode

Le pape François a nommé la Française Nathalie Becquart (52 ans) sous-secrétaire du Synode des Évêques. Elle est la première femme à ce poste et la première femme à avoir le droit de vote dans ce cénacle très fermé.

06 févr. 2021, 19:08
Cette nomination reflète une volonté du pape.

Le pape François a nommé samedi la Française Nathalie Becquart sous-secrétaire du Synode des Évêques. Elle est la première femme à ce poste et la première femme à avoir le droit de vote dans ce cénacle très fermé, a annoncé le Vatican.

Religieuse de la congrégation des Xavières, Nathalie Becquart, 52 ans, était depuis 2019 «consultrice» du synode, l’assemblée des évêques chargée d’étudier depuis 1965 les grandes questions doctrinales de l’Église catholique.

A lire aussi : Eglise catholique: face à la crise des vocations, le Vatican réforme les paroisses

Sa nomination reflète la volonté du pape de promouvoir «une plus grande participation des femmes dans les processus de discernement et de décision ecclésiaux», a expliqué le secrétaire général du synode, le cardinal Mario Grech, dans un entretien à des médias du Saint-Siège.

«Lors des derniers synodes, le nombre de femmes ayant participé en tant qu’expertes ou auditrices a augmenté. Avec la nomination de sœur Nathalie Becquart et sa possibilité de participer avec droit de vote, une porte a été ouverte», a ajouté le cardinal Grech.

Le synode est animé par des «pères synodaux» (évêques ou cardinaux) ayant le droit de vote. Il compte en outre des auditrices et des expertes, sans droit de vote.

En octobre 2019, des religieuses participant à un synode consacré à l’Amazonie avaient vainement demandé le droit de voter sur le document final de l’assemblée.