Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Voyage du Pape Benoît XVI au Mexique

Alors que la laïcité est un thème brûlant dans la vie politique, le pape Benoît XVI a exhorté ce lundi matin les catholiques mexicains à être «de bons citoyens, conscients de leur responsabilité de se préoccuper du sort des autres».

26 mars 2012, 18:46
Le pape a été caricaturé en mauvaise position dans un dessin de Plantu.

Il  s'exprimait peu avant son départ pour Cuba, où il était attendu ce lundi.

«J'encourage ardemment les catholiques mexicains et tous les  hommes et femmes de bonne volonté à ne pas céder à la mentalité  utilitariste, qui aboutit toujours à sacrifier les plus faibles et  ceux qui sont sans défense», a-t-il déclaré à l'aéroport de Silao  (centre du Mexique), peu avant son départ pour Cuba.

Le pape les a invités à «un effort solidaire qui permette à la société de se rénover depuis ses fondations» pour réaliser «une vie en paix pour tous».

«Pour les catholiques, cette contribution au bien commun est  également une exigence de la dimension essentielle de l'Évangile  (...). Pour cela, l'Église exhorte tous ses fidèles à être aussi de  bons citoyens, conscients de leur responsabilité de se préoccuper du  bien des autres, de tous, tant dans la sphère personnelle que dans  les différents secteurs de la société».

Benoît XVI a ainsi touché un thème qui lui tient très à coeur,  celui d'une religion qui ne doit pas être cantonnée par le monde  politique à la sphère privée, mais qui doit avoir son mot à dire sur  les lois et coopérer avec le secteur public sur le terrain social et  culturel.

Dimanche soir, le cardinal Tarcisio Bertone, secrétaire d'Etat au  Vatican, avait apporté son soutien à une réforme constitutionnelle  en discussion au Parlement mexicain qui vise à renforcer la liberté  religieuse dans la sphère publique.

«Comblé d'expériences inoubliables»

Le pape a aussi évoqué indirectement la violence quotidienne au  Mexique qui est provoquée notamment par le narcotrafic: «J'ai aussi  été témoin de signes de préoccupation pour différents aspects de la  vie, les uns plus récents, et d'autres qui viennent de plus loin et  qui continuent de causer de nombreuses déchirures».

«Je désire réitérer avec énergie et clarté un appel au peuple  mexicain à être fidèle à lui-même et à ne pas se laisser entraîner  par les forces du mal», a-t-il lancé.

Benoît XVI a déclaré partir du Mexique «comblé d'expériences  inoubliables» et de «démonstrations d'affection». «Chers amis  mexicains, je vous dis adieu dans le sens le plus beau de cette  belle expression traditionnelle hispanique: Restez avec Dieu !», a-t- il dit.

Il s'est envolé ensuite pour Cuba, où il doit rester trois jours.  Dimanche, les «Dames en blanc», organisation de la dissidence  cubaine, avaient défilé dans le calme à La Havane. Elles ont exprimé  l'espoir de rencontrer le souverain pontife ne serait-ce qu'une  minute pour discuter avec lui de la situation des droits de l'homme.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias