Votre publicité ici avec IMPACT_medias

VW: les USA étendent leurs enquêtes à d'autres constructeurs

Après VW et ses manoeuvres démasquées pour contourner les règles antipollution, les Etats-Unis enquêtent sur d'autres constructeurs.

22 sept. 2015, 21:26
Bernard Miedinger, expert au Service des automobiles et de la navigation du canton de Vaud, effectue le controle anti-pollution durant l'expertise d'une voiture dans la hall technique du Service des automobiles et de la navigation (SAN), ce mardi 28 decembre 2011 a Lausanne. Le Service vaudois des automobiles et de la navigation (SAN) a remonte la pente apres les difficultes de 2007. Il a mis en place une politique de qualite et vient d'obtenir une certification. Les attentes des clients sont devenues prioritaires. Le SAN "est sorti de la tempete" et "la serenite" a ete retrouvee, a declare mercredi son responsable. Entre en fonction en juillet 2008, il a du reprendre un service fortement chahute et dont le chef avait ete condamne pour faux dans les titres et gestion deloyale des biens publics. Aujourd'hui, apres deux ans de travaux, le SAN vient d'obtenir une certification ISO 9001. Une "nouvelle dynamique" est en place qui vise a ameliorer la qualite des prestations a des "clients et des partenaires", tout en mettant en valeur le personnel, a explique  son responsable. (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Les Etats-Unis ont étendu à d'autres constructeurs automobiles leurs investigations sur les manoeuvres déployées par Volkswagen pour contourner les règles antipollution, a indiqué lundi l'agence fédérale de protection de l'environnement américaine (EPA).

"L'EPA et la CARB (son homologue californienne) ont commencé des tests sur des véhicules diesel déjà en circulation produits par d'autres constructeurs pour détecter la présence de possibles 'logiciels trompeurs'", a déclaré une porte-parole.

L'agence environnementale ne précise pas quels constructeurs étaient désormais visés par l'enquête. Parmi les groupes américains, Fiat Chrysler (FCA US) est celui qui mise le plus sur le diesel, suivi par General Motors (GM). Le japonais Mazda est aussi présent sur ce marché.

Le géant allemand Volkswagen est au coeur d'une vaste tempête pour avoir équipé quelque 500.000 véhicules VW et Audi vendus aux Etats-Unis de ces logiciels permettant de dissimuler le niveau réel des émissions de gaz polluants.

L'affaire révélée vendredi aux Etats-Unis a fait dévisser le titre du groupe en Bourse lundi et suscité de forts remous en Europe, notamment en Allemagne. Berlin a ainsi ordonné des "tests approfondis" sur tous les modèles diesel de la marque Volkswagen.

Le PGD de VW Martin Winterkorn a d'ores et déjà exprimé ses "regrets" face à ce scandale qui expose son groupe à une amende pouvant théoriquement atteindre plus de 18 milliards de dollars aux Etats-Unis.

Selon l'ONG qui a fait éclater le scandale, l'International Council on Clean Transportation, il n'est "pas exclu" que Volkswagen ait eu recours aux mêmes techniques de dissimulation en Europe, a déclaré son directeur exécutif Drew Kodjak, dans un entretien à l'AFP.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias