Yannick Tachet est votre Personnalité La Côte 2021

Le Nyonnais, qui a bouclé en septembre un semi-ironman malgré sa maladie, a remporté la majorité des voix. Dès midi, vous pourrez élire la Personnalité La Côte de la décennie en votant pour un des onze premiers vainqueurs du concours.
14 déc. 2021, 18:11
/ Màj. le 15 déc. 2021 à 05:00
"J’ai beaucoup chambré Flavie avec son titre de personnalité La Côte et elle me disait que mon tour viendrait", sourit Yannick Tachet.

Yannick Tachet ou Daniel Guzman? Le duel entre les deux sportifs a fait rage jusque dans la dernière ligne droite. Et, au sprint final, c’est le premier cité qui a raflé le titre de Personnalité La Côte 2021, à son plus grand étonnement.

A lire aussi: Au bout de l’effort, Yannick Tachet a réussi son «IronYaya»

«Pour moi, ça n’a jamais été un objectif, je suis presque un peu gêné. C’est un honneur et je remercie les gens qui ont voté, mais je n’ai jamais eu la prétention d’être une personnalité», relate, ému, celui qui avait bouclé en septembre dernier un semi-ironman malgré son amyotrophie spinale.

Devant un ami

Le coach du FC Gland devance finalement d’une cinquantaine de votes Daniel Guzman, un «concurrent» dans ce concours mais un ami en dehors. «Il le méritait aussi. Je trouve extraordinaire ce qu’il a fait avec son père», relève, grand seigneur, le vainqueur.

Résultats des votes:
1 Yannick Tachet 281 voix
2 Daniel Guzman 224 voix
3 Guy Parmelin 193 voix
4 Laurence Crétégny 178 voix
5 Pierre-Yves Kursner 135 voix

Total des votes: 1628

Les autres nommés (par ordre alphabétique): Zoé Claessens, Philippe Germain, Jean-Marc Landry, Marie-Claire Mermoud, Taiba Rahim, Mei Fa Tan, Sarah Van Rooij.

Au final, la notoriété de Yannick Tachet, sur les terrains de foot de la région notamment, a peut-être fait pencher la balance. «J’imagine que je n’ai pas reçu des votes que pour mon ironman. Peut-être bien que mes anciens juniors ou leurs parents ont voté pour moi», sourit le Nyonnais.

Des sources d’inspiration

Yannick Tachet a également pu compter sur le soutien de deux anciens lauréats du concours: Flavie Capozzi et Yves Auberson. La première l’a coaché durant une année en natation et a participé au semi-ironman avec lui. Le second l’a accompagné le jour-J pour les 21 km de marche. Une aide précieuse.

Si mon parcours peut être utile à certaines personnes, c’est tant mieux.
Yannick Tachet personnalité La Côte 2021

«Ce sont deux personnes qui m’ont vraiment inspiré, avoue le sportif. Pouvoir se dire que dans la région de La Côte, il y a des gens qui font des choses extraordinaires, c’est génial et c’est motivant. Tout ce qui m’arrive maintenant, c’est aussi grâce à eux.»

Personnalités La Côte 2019 et 2020, Flavie Capozzi et Yves Auberson ont soutenu Yannick Tachet jusqu’au bout. Crédits photo: Michel Perret

Désormais, c’est son aventure qui pourrait servir d’exemple à d’autres. «Ce n’était pas l’objectif de base, mais si ça peut être utile à certaines personnes, c’est tant mieux. Quand j’avais 18 ans, j’ai eu une période compliquée et je regardais beaucoup de vidéos de personnes «inspirantes», ça m’a beaucoup aidé», reconnaît le Nyonnais.

Prêt pour le 2e tour

Ce semi-ironman bouclé sur deux jours était aussi un moyen pour Yannick Tachet de mettre en avant son association Sport4Hope, qui récolte des dons pour la recherche liée aux maladies génétiques et vient en aide à d’autres événements sportifs.

«J’en profite pour remercier les dix membres du comité qui ont donné de leur temps. Sans eux, rien n’aurait été possible», glisse l’entraîneur glandois.

Yannick Tachet et une partie de son comité. Crédits photo: Sigfredo Haro

S’il promet de revenir avec un autre défi l’an prochain, Yannick Tachet aura d’ici là la possibilité de «se mesurer» à ses amis, lors du vote pour la Personnalité de la décennie. «Ça va me faire bizarre d’être opposé à Flavie et Yves, parce que je leur dois beaucoup», conclut le lauréat 2021.

Une amende de plus pour Yannick Tachet
Au FC Gland, mieux vaut ne pas se retrouver dans les médias. L’équipe première a mis en place un système de «contraventions» à chaque fois qu’un joueur ou un membre du staff se retrouve dans un article. Le but de l’opération? Financer le voyage d’équipe.
Depuis un an, Yannick Tachet a souvent fait la «une» des journaux avec son projet… pour le plus grand bonheur de ses joueurs. «Les gars m’ont dit qu’ils ne votaient pas pour que je gagne, mais pour qu’il y ait encore un article sur moi», se marre le Nyonnais.
Alors forcément, la caisse d’équipe n’a jamais été aussi remplie. «C’est terrible parce que je suis celui qui met le plus d’argent et je ne vais même pas participer à leur voyage», sourit Yannick Tachet.
par Romain Bory