Réservé aux abonnés

Postfinance aimerait tant entrer en Bourse

Cette solution, ou une privatisation, permettrait à l’institution d’octroyer des crédits et des hypothèques.
20 juin 2016, 23:39
/ Màj. le 21 juin 2016 à 00:01
DATA_ART_10246776

Le patron de Postfinance regrette que la filiale bancaire de La Poste ne puisse pas octroyer de crédits et d’hypothèques. Une entrée en Bourse ou une privatisation permettrait de le faire, explique Hansruedi Köng dans une interview à la «NZZ am Sonntag».

«Je ne m’opposerais pas à une privatisation», précise-t-il. Une entrée en Bourse serait également une «solution intelligente», relève M. Köng dans l’hebdomadaire dominical. Dans ce cas, la loi actuellement en vigueur oblige La Poste à détenir au moins 51% de Postfinance, rappelle-t-il.

Une entrée en Bourse pourrait permettre à Postfinance d’octr...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois