Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Appel à la régularisation des drogues dans les villes suisses

Dépénaliser le cannabis éviterait un accès au marché illégal.

10 avr. 2014, 00:01
data_art_7958704.jpg

"Les vieilles méthodes" , c'est ainsi que Jean-Félix Savary, secrétaire général du Groupement romand d'études des addictions (Grea) décrit la récente évolution, en Suisse, sur le front des substances psychotropes. "Dans les années 90, les décès dus à la drogue et au sida ont convaincu politiciens et population que la répression ne suffisait pas. Le rejet de l'initiative populaire demandant la dépénalisation du cannabis en 2008 et l'impossibilité de stopper le trafic de façon durable ont poussé certaines villes à revenir à des méthodes plus répressives vis-à-vis des consommateurs. Mais cela ne fonctionne pas."

Un marché noir dangereux

Ce constat, le Grea le partage avec une vingtaine d'autres associations formant la plateforme "Coordination politique des addictions" (CTA), qui a présenté hier à Zurich une analyse des différentes approches des drogues. Selon la CTA, qui ne prône pas une libéralisation complète, mais une régulation, le marché noir gangrenant les rues des...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias