Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Cheville, et si c’était une entorse ?

Traumatisme le plus fréquent, l’entorse de la cheville peut entraîner instabilité et foulures récurrentes si elle est mal soignée.

14 mars 2018, 00:01
Chiropractic adjustment of patient's foot Chiropractic adjustment

«J’ai fait un saut de précision d’un muret à l’autre lors d’une séance de Parkour*, et j’ai mis mon pied trop en arrière. Ma cheville a glissé et a fait un mouvement de torsion. J’ai directement senti qu’elle flottait, alors je me suis assis. J’ai enlevé ma chaussure et ma chaussette. J’ai consulté mon médecin car elle était bien gonflée.» La mésaventure de Gaspard, 17 ans, n’est pas rare. Et pour cause, l’entorse de la cheville est l’un des traumatismes articulaires les plus fréquents en médecine de premier recours, avec environ 50 000 cas par année en Suisse.

«La cheville est une articulation complexe et essentielle pour la transmission des mouvements, de l’équilibre, de la statique et de la dynamique du corps, explique Michel Sadowski, spécialiste en orthopédie et médecin-chef à l’Hôpital de Nyon. Articulation stable par elle-même, il arrive cependant qu’on lui imprime des mouvements...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias