Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Comment faire face à une fausse couche

Le risque de fausse couche serait de 25% en moyenne. Un chiffre considérable et une réelle épreuve pour de nombreux couples.

14 janv. 2020, 15:28
Une fausse couche est une réelle épreuve pour les couples.

Crainte légitime, parfois obsédante: la peur de la fausse couche s’invite souvent dans les esprits dès l’annonce d’une grossesse. Quand elle se produit, le choc n’en est pas moins considérable, même si l’on sait à quel point le phénomène est fréquent. «Si l’on pouvait comptabiliser toutes les grossesses, même celles qui prennent fin si précocement qu’elles passent inaperçues, on frôlerait sans doute le 50% de risque», estime le Pr Michel Boulvain, médecin-chef du Service d’obstétrique du Groupe hospitalier ouest lémanique (GHOL).

Dans près de 90% des cas, la fausse couche se produit au cours du premier trimestre. Deux causes prédominent. La première est chromosomique: les divisions cellulaires aboutissant à une grossesse peuvent en effet être le siège de réarrangements chromosomiques, autrement dit engendrer des défauts sur le nombre ou la structure des chromosomes. On sait par exemple que les trisomies 21, 13 et 18 sont les seules qui peuvent donner...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias