Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

«Des économies seraient réalisables»

27 juin 2016, 23:44
/ Màj. le 28 juin 2016 à 00:01
DATA_ART_10268164

Les coûts de l’assurance de base vont augmenter de 4 à 5%, selon Daniel Schmutz, patron de la caisse Helsana. Et la tendance ne va pas s’inverser, prévient-il. Il appelle la Confédération à contrôler ses listes de prix pour limiter les coûts de la santé.

«On pourrait économiser 80 millions par an en moyens auxiliaires et appareils», fait valoir Daniel Schmutz dans un entretien avec «Le Matin Dimanche» et la «SonntagsZeitung». «Les caisses maladie doivent rembourser 81 francs pour une béquille alors qu’on en trouve sur le marché pour 17,75 francs», explique-t-il pour illustrer son propos.

Davantage de génériques

Et le patron d’Helsana de souligner que les économies pourraient atteindre 400 millions de francs dans le secteur des médicaments si on misait davantage sur les génériques. «Le Conseil fédéral peut le décider sans délai par ordonnance. Je ne comprends pas pourquoi il ne l’a pas fait depuis longtemps», déclare-t-il. Selon...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias