La doyenne de l'humanité décède à l'âge de 115 ans

La femme la plus âgée du monde, la Japonaise Koto Okubo, est décédée samedi dans un foyer médicalisé à Kawasaki (est), ont annoncé les autorités locales. Elle était âgée de 115 ans.

12 janv. 2013, 22:06

Née le 24 décembre 1897, Mme. Okubo était devenue la doyenne de l'humanité en décembre 2012, après le décès aux Etats-Unis de Dina Manfredini. Celle-ci avait également 115 ans.

Les autorités municipales de Kawasaki n'ont pas précisé la cause du décès, selon l'agence Kyodo. L'agence Jiji Press a indiqué de son côté que la vieille femme était décédée des suites d'une maladie.

Selon la municipalité de Kawasaki, Koto Okubo a longuement bénéficié de la présence à ses côtés de son fils, qui réside dans le même foyer.

Le doyen de l'humanité est actuellement le Japonais Jiroemon Kimura, 115 ans, qui vit dans la région de Kyoto.