Réservé aux abonnés

Les géants de l’agroalimentaire sont mis sous pression

Croissance molle, marges en baisse et concurrents des pays émergents les obligent à repenser leur modèle économique.
08 juil. 2016, 00:14
This photo shows Dip & Squeeze ketchup packets at a Robinson Township, Pa., fast food restaurant Monday, March 30, 2015. A Michigan food entrepreneur is trying to convince a federal court jury in Pittsburgh that his ìLittle Dipperî condiment package led the H.J. Heinz Co. to develop itís Dip & Squeeze ketchup packets. (AP Photo/Gene J. Puskar) Heinz Dip and Squeeze Lawsuit

KEREN LENTSCHNER

Coup de froid sur les industriels de la grande consommation. Les signaux d’inquiétude se multiplient autour des entreprises du secteur. La croissance organique des 50 champions (Nestlé, Unilever, PepsiCo…) est retombée l’an passé à son niveau le plus bas depuis quatorze ans (+2,7%, contre 3,3% en 2014).

Les marges opérationnelles sont en repli (-0,6 point, à 16,6%). Pis encore. S’ils trustent toujours les premières places du podium, les 50 «Goliath» de la grande consommation continuent de perdre du terrain face aux «David», c’est-à-dire les 20 premiers acteurs de chaque marché...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois