Reine des fêtes de fin d'année, la fondue chinoise est aussi championne de la gastro

Les fêtes de fin d'année approchent et avec elles, leur lot de repas gargantuesque. Au centre de la table, on retrouve souvent un caquelon de bouillon et de la viande crue. La fondue chinoise est l'un des menus préférés des Suisses. Mais ça ne se fait pas sans risque. Le taux de gastro-entérites explose généralement et quelques règles d'hygiène s'imposent.

16 déc. 2015, 12:04
Les problèmes viennent souvent de la viande de poulet insuffisamment cuite.

En Suisse, fêtes de fin d'année riment souvent avec fondue chinoise. Or les autorités sanitaires constatent une augmentation à cette période de l'année des infections à campylobacter, l'une des causes les plus fréquentes de diarrhée.

La préparation inadéquate de la fondue chinoise est souvent à l'origine de ces troubles gastriques, explique l'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) mercredi. Les contrôles effectués par les laboratoires cantonaux confirment chaque année de 7000 à 8000 cas, avec une hausse durant les fêtes de fin d'année.

D'entente avec l'Association des chimistes cantonaux de Suisse (ACCS), l'OSAV rappelle quelques principes pour que ce mets puisse se déguster en toute tranquillité. Avant tout, il faut veiller à une bonne hygiène en préparant la viande de poulet crue. Éviter tout contact entre la viande crue et d'autres aliments soit crus soit prêts à être consommés comme les accompagnements ou la salade.

Deux assiettes par personne

Il faut toujours utiliser des planches à découper et des ustensiles de cuisine différents pour les aliments cuits et les aliments crus. Pour la fondue chinoise, il est recommandé de prévoir deux assiettes sur la table: l'une pour la viande crue, l'autre pour la viande cuite, les accompagnements et les sauces.

La bactérie campylobacter colonise l'intestin des volailles et d'autres animaux de rente, sans pour autant, en règle générale, les rendre malades. Mais la campylobactériose est transmissible de l'animal à l'être humain: il s'agit d'une zoonose qui doit être annoncée. Les personnes touchées sont atteintes de diarrhées sévères, souvent accompagnées de crampes abdominales et de fièvre.