Santé: la saleté de la ferme protège les enfants des allergies

Se protéger de toutes les saletés pour vivre dans un environnement quasi stérile n'est pas forcément une bonne chose pour la santé. Des chercheurs ont analysé comment la saleté présente dans les fermes permet de prévenir les allergies.
08 mars 2017, 08:29
/ Màj. le 08 mars 2017 à 09:10
Les enfants qui ont grandi à la ferme ont tendance à avoir moins d'allergies que les autres.

Être allergique à certains pollens, aliments ou animaux, c'est presque devenu ordinaire. Mais sommes-nous tous condamnés à le devenir?

Il faut croire que non, puisqu'une tendance a attiré l'attention des scientifiques; les enfants qui grandissent dans une ferme souffrent moins d'allergies. Le Fonds national suisse a donc mandaté des chercheurs pour effectuer une étude unique en son genre.

 

 

Expérience inédite

Des souris ont donc été installées dans une étable à Vollèges, dans le Valais, afin de comparer leur résistance à un allergène par rapport aux souris de laboratoire.

Il en ressort que les rongeurs nés à la ferme réagissent moins fortement, révèle un communiqué mercredi. Même les souris installées dans l'étable 4 semaines après leur naissance sont également mieux protégées contre les allergènes, mais de façon moins marquée.

 

 

"Nous devons repenser notre concept de propreté"

Autre observation; le système immunitaire des souris de ferme était activé en continu, mais aussi fortement régulé par les germes de l'étable. « Apparemment, le système immunitaire apprend à modérer sa réponse », explique Philippe Eigenmann, le responsable de l'étude.

L'appareil digestif des souris de ferme renfermait également une plus importante diversité de bactéries et un certain type de virus était présent en plus grand nombre. Ces Mastadenovirus pourraient être à l'origine de la modération de la réponse immunitaire.

« Nous devrions repenser notre concept de la propreté », conclut Philippe Eigenmann.

 

 

par Mouna Hussain