10.08.2020, 05:00
Lecture: 8min

Far°: «Nous avons envisagé cette crise comme une opportunité»

Premium
chargement
Véronique Ferrero Delacoste et son équipe ont dû redoubler d'inventivité pour mettre sur pied cette 36e édition.

CULTURE Du 13 au 22 août, le far° invite le public à se frotter aux arts vivants. En proposant de nouveaux formats découlant du coronavirus mais pas seulement. Rencontre avec sa directrice Véronique Ferrero Delacoste.

Quasi seul rescapé des rendez-vous culturels de l’été, le far° est prêt à dégoupiller sa 36e édition. Celle-ci se déploiera dès jeudi à Nyon, mais aussi un peu partout dans la région sous ce titre: «Communs singuliers» ou comment faire collectivité en unissant nos individualités. Autour d’un projet, d’une idée ou d’un combat à mener en tant que société. Comme la lutte contre un virus qui menace de la faire s’effondrer.

Pour exister dans ce contexte, le festival a dû se réinventer, au point de ne pas parler...

À lire aussi...

Arts vivantsDepuis Nyon, le far° tisse des liens dans la régionDepuis Nyon, le far° tisse des liens dans la région

Le far° tisse des liens dans sa région

Dans une édition réinventée à cause de la crise sanitaire, le far° lance des ponts vers les habitants de la région. La...

  09.07.2020 19:00
Premium

CULTURENyon: cet été, le far° cassera les codesNyon: cet été, le far° cassera les codes

Top