29.01.2020, 15:00

L’Américaine Kate Davis sur les planches de la Parenthèse

chargement
Kate Davis a livré l'un des plus beaux albums indie-pop de 2019.

MUSIQUE La musicienne, estampillée révélation par la presse l’année dernière, est de passage ce jeudi à Nyon.

Diplômée de la Manhattan School of Music, prodige jazz et violoniste de talent, au début de la vingtaine tout semble promettre à la jeune Kate Davis une ascension fulgurante. Mais ça ne décolle pas pour Davis.

Submergée par les demandes et les règles strictes de sa maison de disques, elle finit par rompre son contrat et part s’installer à Harlem. C’est dans sa petite chambre du quartier new-yorkais qu’elle écrit durant quatre ans l’intégralité des chansons de son futur premier album. Une renaissance que la chanteuse décrit comme vitale: «Ce n’était pas moi, je n’en pouvais plus de me voir chanter en robe de soirée les paroles d’un monde dont je ne viens pas.»

C’est finalement en 2019, grâce à un financement participatif lancé sur le Net, que la jeune femme de 28 ans sort enfin «Trophy». Douze titres aux airs indie rock, qui racontent les duretés de l’adolescence. Décrit par la presse internationale comme l’un des plus beaux disques de l’année 2019, l’opus créé la surprise et l’appréciation de la nouvelle et véritable Kate Davis maximale. A découvrir jeudi, dès 22h, sur la scène de la Parenthèse à Nyon.

Belén Aquiso


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

MusiqueNyon: une parenthèse psychédélique venue des forêts canadiennesNyon: une parenthèse psychédélique venue des forêts canadiennes

Top