31.05.2018, 08:00

L'artiste Marc Ash déclare sa flamme à la presse

chargement
Des milliers d'exemplaires de journaux ficelés, éclairés par des lampes tamisées

Exposition L'installation de l'artiste né à Oran à 1958 est un manifeste en faveur de la liberté des médias.

Un journal est fait pour éclairer le monde. Tel est le message qui se dégage immédiatement des installations de Marc Ash. L’artiste de 60 ans a fait de la liberté de la presse un des fils rouges de son travail. Ce jeudi soir il vernit au château de Coppet «Eclairer le Temps», clin d’œil au plus international des quotidiens suisses, et manifeste contre la censure.

Le natif d’Oran déploie un langage visuellement percutant: des centaines de paquets de journaux ficelés, disposés sur le sol et éclairés par des lampes tamisées. Au fil des jours, le papier jaunit, rappelant la dimension éphémère de l’actualité. En 2012, il avait pareillement disposé 10 000 exemplaires du quotidien «Le Soir» dans une salle du Palais des Beaux-Arts de Bruxelles.

Jusqu’à fin octobre, il investit les salons feutrés de l’ancienne demeure de Germaine de Staël, comme un écho aux combats qu’elle mena pour la tolérance. Comme un rappel aussi: une liberté n’est jamais acquise, elle se défend toujours.


Les idées sorties

Besoin d'inspiration pour une prochaine sortie ?

Abonnez-vous à notre newsletter et découvrez chaque jeudi des idées de sorties et l'actualité événementielle et culturelle de La Côte !

Abonnez-vous à notre newsletter et découvrez chaque jeudi des idées de sorties et l'actualité événementielle et culturelle de La Côte !

À lire aussi...

Jura vaudoisAu Creux du Croue, chiens de troupeau et randonneurs peinent à cohabiterAu Creux du Croue, chiens de troupeau et randonneurs peinent à cohabiter

Mont-sur-RolleUne cuvée en souvenir de Jean-Daniel Gallay, avant d’envisager l’avenirUne cuvée en souvenir de Jean-Daniel Gallay, avant d’envisager l’avenir

Arzier-le-MuidsLes vieilles horloges sont son passe-temps depuis 40 ansLes vieilles horloges sont son passe-temps depuis 40 ans

JusticeBrigandage à Morges: «Ils ont fait preuve d’une brutalité outrancière»Brigandage à Morges: «Ils ont fait preuve d’une brutalité outrancière»

UrbanismeNyon: le secteur de la gare s’adapte aux besoins de ses usagersNyon: le secteur de la gare s’adapte aux besoins de ses usagers

Top