08.02.2019, 11:01

Nyon: sur les traces du fantôme d’une icône folk

Premium
chargement
1/2  

CULTURE Avec «A Bright Light», la réalisatrice lausannoise Emmanuelle Antille signe le premier documentaire consacré à l’icône folk disparue en 1993. A voir lundi soir, à Nyon, aux Cinémas Capitole.

Bob Dylan en parlait comme de sa «chanteuse préférée». Karen Dalton, icône folk au destin tragiquement lumineux, dont les origines cherokees ont donné à son chant une profondeur mystique unique. Si, au début des années 1960, la chanteuse rayonna sur la scène du Greenwich Village à New York, elle s’est ensuite comme laissée effacer du monde, s’évanouissant dans la nature du Colorado pour un temps pour fuir les scènes, les studios, la marchandisation.

Elle s’éteindra en 1993...

À lire aussi...

TéléphoniePlus de 600 Glandois opposés à une antenne 5GPlus de 600 Glandois opposés à une antenne 5G

FinancesBursinel ne paiera pas la facture sociale en 2020Bursinel ne paiera pas la facture sociale en 2020

SORTIRCinq bonnes raisons de sortir ce week-endCinq bonnes raisons de sortir ce week-end

MUSIQUEEntre basse et guitare, Kay Jam a trouvé sa voixEntre basse et guitare, Kay Jam a trouvé sa voix

LITTERATUREMaeva Dubois, jeune plume précise comme une lame et douce comme la neigeMaeva Dubois, jeune plume précise comme une lame et douce comme la neige

Top