Réservé aux abonnés

Alan Roura: «Ces difficultés m’ont permis de grandir»

En mer depuis 66 jours sur le Vendée Globe, le Versoisien a entamé sa remontée de l’Atlantique en direction des Sables d’Olonne. Ralenti par une casse, le navigateur de 27 ans veut boucler au mieux son tour du monde. Interview.
13 janv. 2021, 16:00
Malgré les ennuis mécaniques, Alan Roura ne perd pas le sourire.

Embarqué depuis début novembre dans sa deuxième course autour de la planète en monocoque, sans escale et sans assistance, Alan Roura a franchi lundi le mythique cap Horn, à la pointe du continent sud-américain. Toujours un événement marquant, le passage de «ce caillou», comme il le désigne, marque enfin le retour dans l’océan Atlantique, synonyme d’une remontée au nord, le regard rivé sur l’arrivée vendéenne. Mais la partie est encore loin d’être term...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois