Armstrong doit rendre sa médaille olympique

Lance Armstrong doit rendre sa médaille de bronze glanée aux Jeux Olympiques de Sydney en 2000. Le CIO lui a intimé cet ordre après ses aveux à la TV américaine.

17 janv. 2013, 15:44
Lance Armstrong, après sa troisième place au contre-la-montre individuel de Sydney.

Le Comité international olympique (CIO) a demandé à Lance Armstrong de rendre la médaille de bronze qu'il avait gagnée dans l'épreuve du contre-la-montre aux Jeux de Sydney en 2000, a indiqué son porte-parole Mark Adams. L'ancien cycliste américain a été reconnu de dopage et a avoué ses méfaits dans une interview télévisée qui doit être diffusée dans la nuit de jeudi à vendredi aux Etats-Unis.

Le CIO a écrit mercredi soir à Armstrong, dont tout le palmarès depuis le 1er août 1998 a été rayé par l'Union cycliste internationale (UCI). Ceci à la suite des conclusions de l'enquête menée par l'Agence antidopage américaine (Usada), démontrant que le Texan s'était dopé quasiment toute sa carrière.

Le Comité avait dû attendre que l'UCI notifie officiellement sa sanction à l'ancienne star du cyclisme, ce que la fédération a fait le 6 décembre, et que les trois semaines dont disposait ensuite l'Américain pour faire éventuellement appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) soient écoulées.

"Le CIO a disqualifié Armstrong des épreuves qu'il a disputées aux Jeux olympiques de Sydney en 2000, à savoir la course route masculine où il avait pris la 13e place et le contre-la-montre masculin, où il avait fini troisième et reçu une médaille de bronze", a précisé l'instance olympique.

"La décision sur le principe a été prise lors du comité exécutif du CIO en décembre mais sa mise en oeuvre nécessitait l'expiration du délai d'appel", a rappelé le CIO. Le CIO a informé le Comité olympique américain (USOC) auquel Armstrong doit remettre théoriquement sa médaille.

Le Comité olympique n'a pas précisé si cette médaille de bronze serait réattribuée au quatrième de l'épreuve, l'Espagnol Abraham Olano, ou si un trou serait laissé dans les palmarès comme l'UCI l'a fait pour les sept Tours de France de 1999 à 2005 qu'avait fini avec le maillot jaune l'Américain.