Jolan Chabbey: «Un héros de BD? Jolan dans Thorgal»

Coulisses, anecdotes, interviews: l'actualité décalée du BBC Nyon est à retrouver chaque semaine dans la rubrique "Money Time". Jolan Chabbey a le mot pour rire.

13 févr. 2014, 17:16
Jolan Chabbey dans le "Money Time".

Dans cette rubrique, très deuxième degré, une règle: le sérieux n'est absolument pas requis (pour ne pas dire proscrit). Les questions du "Money Time" l'ont mis au défi, Jolan Chabbey a prouvé qu'il avait de la répartie. Et le Nyonnais en a ri.

Jolan Chabbey, un basketteur tombe-t-il facilement dans le panneau?

S’il est grand oui, sinon non. Moi je tombe jamais dans le panneau (sourire).

Les voyages forment la jeunesse. Regrettes-tu les déplacements au Tessin?

Mon foie les regrette. C’était tout le temps animé dans le car, à l’époque.

«Gimli», un surnom au poil?

(Rires) Je ne sais pas, faudra demander à Raph (ndlr:Wilson), même si c’est plutôt Weber qui l’a inventé. Cela à peut-être davantage rapport avec la taille.

Si tu étais un héros de BD?

(Il réfléchit, puis clin d’œil) Jolan dans «Thorgal».

La question que tu rêverais qu’on te pose?

(Rires) Quelle était ma préparation d’avant-match?

Quelle était ta préparation d’avant-match?

Une camomille! Ça fait du bien. Je pense être le seul à faire ce genre de préparation, les autres sont encore trop jeunes (sourire).

Sur le banc, à quoi penses-tu?

A Julie! (Rires) Sérieusement? Je ne sais pas, j’essaie d’être le moins possible sur le banc (il se marre).