Xavier Paredes: «Quand un gars me trashe, je réponds»

Coulisses, anecdotes, interviews: l'actualité décalée du BBC Nyon est à retrouver chaque semaine dans la rubrique "Money Time". Xavier Paredes ne manque pas d'humour.

27 févr. 2014, 10:40
Xavier Paredes lors du "Money Time".

En ce début d'année, il est revenu au Rocher. En tant que joueur, car être assis en tribune dans "sa" salle lui est insupportable. Xavier Paredes a ainsi retrouvé "son" BBC Nyon, amenant sa taille, son expérience et sa combattivité. "Spike", on l'a vu plonger pour sauver des ballons, sortir les coudes aux rebonds et... s'asseoir en tribune - oui, oui, vous avez bien lu! - pour jouer le "Money Time".

 

Xavier Paredes, que peut-on trouver dans ton sac?

Plein de trucs. Une corde à sauter, une deuxième paire de chaussures, des chaussettes en plus, de l’eau – à boire, forcément! Rien de très sexy (rires).

Pendant un match, as-tu déjà pratiqué le «trash talking»?

Ah non, ce n’est pas trop mon truc, ça (sourire). Mais j’aime bien répondre quand un gars me «trashe», c’est marrant; surtout les «Ricains». Je me fous un peu de sa gueule (rires).

Le temps mort le plus bizarre que tu aies vécu?

Le dernier temps mort, là (ndlr: en évoquant celui du match contre Martigny), c’était sympa (éclat de rire). Souvent, ce sont les temps morts à la fin, quand on fait un petit système pour les gars qui ne jouent pas trop. C’est assez drôle.

Dans l’équipe, quel joueur a le plus de succès auprès des filles?

Ça doit être Loan (Morand), à mon avis. Avec tous les produits de beauté qu’il prend avec lui, je pense que ça doit être pour quelque chose.

Si tu étais un animal?

Un tigre, pour ne pas dire certains surnoms que j’ai... (ndlr: «Grand Canard», notamment). Ah celui-là, c’est très, très vieux. Dédicace à Michel Favre, d’ailleurs (éclat de rires).

Avec quelle personnalité voudrais-tu passer une soirée?

Michael Jordan.