Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

"C'est une image très dure"

Le Saint-Preyard Bernard Stamm raconte son sauvetage rocambolesque.

27 déc. 2013, 00:01
data_art_7660682.jpg

sports@lacote.ch

Bernard Stamm se voyait sans doute passer Noël différemment. De retour de la Transat Jacques Vabre à bord de "Cheminées Poujoulat", le Saint-Preyard - accompagné du Français Damien Guillou - est piégé par la tempête Dirk dans la nuit du 23 au 24 décembre au large de la pointe de Cornouailles (juridiction britannique). Des vents établis à plus de 45 noeuds (83 km/h) ainsi qu'une mer force 6 (creux de 4 à 6 mètres) ont raison du monocoque, qui se brise en deux dans une vague.

Vers 22h, le centre régional opérationnel de secours et de sauvetage (CROSS) est alerté. Débute alors une opération des plus compliquées qui durera près de dix heures, soit jusqu'aux environs de 7h30 le lendemain. " Très vite, nous avons demandé de l'aide puis organisé la survie à bord , explique Bernard Stamm dans un communiqué. Nous nous sommes préparés à quitter le bateau...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias