Des Jeux pour renforcer l'identité du Grand Genève

La région franco-valdo-genevoise se prend aux Jeux. Les 17 et 18 mai, les Jeux de Genève se dérouleront d'Annemasse à Nyon.

25 févr. 2014, 16:25
Christophe Huybrechts, Michel Pont, Lea Sprunger, Anne Emery-Torracinta, Robert Borrel, Sami Kanaan et Roger Servettaz, hier à Genève.

Pour leur deuxième édition dite «moderne», les Jeux de Genève – qui se dérouleront les 17 et 18 mai – s’élargissent au Grand Genève. Ainsi, 31 disciplines se répartiront sur dix sites de la région franco-valdo-genevoise, entre Annemasse, le Salève, Vessy, Genève ou encore Nyon.

A la base, une volonté politique. Celle d’une agglomération voulant s’affirmer, compte tenu que le Grand Genève demeure une identité nouvelle compliquée à bâtir. «Il s’agit d’une construction technocratique abstraite, exprime d’ailleurs Sami Kanaan, conseiller administratif de la Ville de Genève en charge du sport. Le sport, symbole de liens, constitue un bel exemple de ce qu’on peut faire de concret avec le Grand Genève, entité où la dimension humaine est encore difficile à trouver.» Il reviendra notamment aux 4000 jeunes de 10 à 18 ans engagés dans ces joutes de créer une cohésion sociale, et donner une «âme» à cette région tripartite.

Foot et Rugby à Nyon

Invitée pour la première fois à la manifestation – comme ses voisins français –, Nyon accueillera les compétitions de football et de rugby, le dimanche 18 mai à Colovray. «Cela représente une superbe opportunité et un grand honneur de recevoir deux sports majeurs, dit Christophe Huybrechts. La Ville n’a cependant pas eu le choix des disciplines. «Mais le football faisait sens puisqu’il y a l’UEFA juste à côté, d’ailleurs elle fut intégrée dans les discussions. Et le rugby est également un sport important», rajoute le chef des sports de la Ville de Nyon.

Destinés à la relève, ces Jeux de Genève intégreront dix nouvelles disciplines cette année. Parmi lesquelles le cyclisme sur route, le canoë-kayak, le hockey sur gazon, le rugby et… l’athlétisme, pourtant sport roi des JO. A noter que le sport handicap sera également de la fête.

Article complet dans notre édition de mercredi.