Ellen Sprunger à Paris: "Je voulais rechercher la difficulté"

Ellen Sprunger prépare les championnats d'Europe de Zurich au sein de l'INSEP, à Paris. Reportage.

11 févr. 2014, 15:35
Ellen Sprunger avec son entraîneur Sébastien Levicq.

En octobre, elle décidait de monter à Paris. Direction l’Institut national du sport, de l’expertise et de la performance (INSEP). Ellen Sprunger y a rejoint le coach Sébastien Levicq. «Un très bon technicien, il a tout de suite été ouvert et convaincu qu'il pouvait faire quelque chose de bien avec moi.»

Dans la Ville Lumière, la Ginginoise (27 ans) prépare les championnats d’Europe de Zurich, le grand rendez-vous de sa carrière en août. Au sein de son nouveau groupe d’entraînement, l’athlète suisse de l’année partage son quotidien avec la Française Antoinette Nana Djimou, championne d’Europe d’heptathlon, et l’Algérienne Yasmina Omrani. «Cela me pousse. Je me retrouve dans un milieu où je ne suis plus la première à l'entraînement mais la dernière du groupe. Mais je voulais rechercher la difficulté et voir le chemin qu'il me restait à faire pour franchir une nouvelle étape», raconte Ellen Sprunger.

A l’INSEP, l’approche change. Après avoir longtemps misé sur sa vitesse pure, l’athlète du COVA Nyon a entrepris un profond travail technique. Le chantier est important, à tel point qu’elle a préféré faire l’impasse sur la saison en salle. Pour mieux remettre l’ouvrage sur le métier. «M’entraîner à Paris est une occasion en or, je n’ai pas mieux à la maison, je me suis donc dit: vas-y!»

Interview et reportage réalisés à Paris à retrouver dans notre édition de mercredi.

 

Exercices à la longueur:

 

Exercice au poids: