Bonnes opérations pour Servette et Lausanne

Servette s'impose 1 à 0 à Sion alors que Lausanne ramène un bon point de son déplacement au Letzigrund.
05 août 2015, 15:46
grasshopper_ls

Trois jours seulement après son succès contre le Bayern Munich, le FC Bâle a assuré l'essentiel au Parc St-Jacques. Les Rhénans ont battu 1-0 le FC Zurich pour consolider leur première place au terme de la 22e journée d'Axpo Super League.

Le leader possède toujours 6 points d'avance sur Lucerne qui s'est imposé 2-0 dans son antre de la Swisspoarena devant des Young Boys qui sont du même coup presque définitivement sortis de la course au titre. Le FCB, qui compte un match en moins, aura l'occasion de prendre une option sans doute décisive sur la conquête des lauriers dimanche prochain lors de la venue des Lucernois au Parc St-Jacques.

Devant 28 516 spectateurs, Alexander Frei a forcé la décision dans un match très équilibré. L'ancien capitaine de l'équipe de Suisse a surgi à la 56e pour reprendre victorieusement un service en or de Stocker, le buteur contre le Bayern, et inscrire son douzième but de la saison. Après être tombés sur un Yann Sommer à nouveau en grande forme, les Zurichois galvaudaient dans les ultimes instants de la partie une occasion en or avec ce raté presque incompréhensible du Tunisien Chermiti.

Karanovic encore décisif

Ce qui n'a pas été le cas de Goran Karanovic, artificier en chef de Servette et auteur du but de la victoire des siens à Sion (1-0), au terme d'un bien triste premier derby romand de l'année. Abandonné par ses dirigeants, le SFC n'a toujours pas abdiqué sur le terrain. Une semaine après leur succès devant GC, les Genevois se sont imposés grâce à une tête de leur joker à la 84e après un centre de Ruefli. Un but sur leur seule véritable attaque de la rencontre: les Servettiens ont témoigné d'un réalisme extrême à Tourbillon, où ils s'étaient déjà imposés 4-0 l'été dernier.

Toujours dans l'attente d'inscrire son premier but en 2012, Sion n'est pas loin de basculer dans une nouvelle crise sportive. La formation de Laurent Roussey a présenté un spectacle bien mièvre face à une équipe qui avait, après le repos, abandonné toute ambition dans le jeu.

Christian Constantin n'avait pas prévu d'accuser un retard de 17 points sur Lausanne à la fin février. Le président n'attendait pas non plus la faillite totale de son Brésilien Danilo. Le transfuge du Honved Budapest fut un véritable poids mort à la pointe de l'attaque. Comment les dirigeants sédunois ont-il pu recruter un joueur aussi médiocre ?

Malgré un ascendant territorial écrasant, les Valaisans ont dû attendre la 89e minute pour se procurer leur première véritable occasion du match avec un face-à-face entre Wüthrich et Gonzalez. Le portier servettien sortait du pied la frappe de l'ancien Xamaxien. La réussite avait choisi son camp: celui des désargentés.

Un point pour LS

Au rayon des désargentés, la rencontre entre les Grasshoppers et Lausanne n'a guère été plus animée. Le 0-0 final est au moins bon à prendre pour un LS qui cueille là son deuxième point seulement de la saison à l'extérieur...

Après cinq matches sans victoire, Lucerne a retrouvé avec un réel brio le chemin de la victoire. Un doublé du Paraguayen Dario Lezcano en première période a amplement suffi face à des Bernois décevants. Le transfuge de Thoune a inscrit deux buts de toute beauté aux 4e et 37e. Face à la meilleure défense du pays, la formation de Christian Gross fut bien trop timorée. L'introduction à la pause de Mayuka, le héros de la CAN, n'a pas changé la donne.