Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Bulat Chagaev reste en détention jusqu'au 27 février

Bulat Chagaev, le patron déchu de Neuchâtel Xamax, restera en détention jusqu'au 27 février, comme le demandait le procureur Yves Bertossa. C'est la décision prise hier soir par le tribunal des mesures de contraintes à Genève.

28 janv. 2012, 08:41
satujev

Une réunion aura lieu la semaine prochaine avec les procureurs neuchâtelois pour décider qui reprendra la procédure. Pour justifier la prolongation de la détention, le tribunal a fait valoir les risques de collusion avec le vice-président du club Islam Satuyev,  également placé en détention provisoire jeudi, a expliqué Jacques Barillon, l'avocat de M. Chagaev.

MM. Chagaev et Barillon peuvent demander en tout temps une demande de mise en liberté. Ils examineront donc la situation, a précisé Me Barillon. Ce dernier a trouvé regrettable que le tribunal n'ait pas fait confiance à son client.

Dans la soirée, au cours d'une longue plaidoirie, Jacques Barillon s'est opposé à ce qu'il soit maintenu en détention préventive. Il a proposé des mesures de substitution: le dépôt du passeport de M. Chagaev, un bracelet électronique et une assignation à résidence.

Caution demandée

Le procureur Yves Bertossa a demandé en plus une caution de 5 millions de francs, a précisé Me Barillon. Mais son client ne souhaitait pas déposer de caution, car il veut payer les salaires des «petits employés» de Xamax, a indiqué l'avocat.

Ce dernier estime en outre que le risque de fuite est inexistant, car M. Chagaev s'est déjà présenté devant la justice en sachant qu'il serait inculpé. Bulat Chagaev avait été arrêté et placé en détention provisoire à Champ-Dollon jeudi, parallèlement à l'annonce de la faillite de Neuchâtel Xamax.

Chefs d'inculpation contestés

Le patron déchu de Neuchâtel Xamax, auditionné une deuxième fois par le procureur genevois Yves Bertossa hier, a contesté les chefs d'inculpation de faux dans les titres et de gestion déloyale formulés contre lui. Il s'estime victime d'un «acharnement médiatique».

Jacques Barillon a précisé devant la presse que Bulat Chagaev avait perdu beaucoup d'argent dans Xamax. Interrogé sur les sommes investies, il a évoqué un montant de 12 millions de francs. «Et mon client ne s'est pas mis un sou du club dans la poche», a-t-il ajouté.

Aujourd'hui, M. Chagaev apparaît accablé et s'estime victime d'un «lynchage», a dit Me Barillon. Il ne croit plus en la justice. «Pourtant, il voulait vraiment construire quelque chose de solide en Suisse, ses enfants sont scolarisés ici.»

Satuyev également arrêté

Le vice-président du club Islam Satuyev a également été placé en détention provisoire jeudi. Il devait être entendu à Neuchâtel hier. M. Satuyev fait l'objet d'une procédure pour gestion fautive (art. 165 du Code pénal).

Votre publicité ici avec IMPACT_medias