Deux cadres de la Fifa arrêtés ce jeudi à Zurich

Les autorités suisses ont procédé à de nouvelles arrestations ce jeudi matin à Zurich dans le cadre de l'enquête sur le scandale de corruption au sein de la FIFA.

03 déc. 2015, 07:06
/ Màj. le 03 déc. 2015 à 08:35
Les deux cadres ont été arrêtés à l'hôtel Baur au Lac à Zurich.

Sur ordre de l'Office fédéral de la justice (OFJ), deux responsables de la FIFA ont été arrêtés jeudi à Zurich et placés en détention en vue de leur extradition. Selon la demande émise par les Etats-Unis, ils auraient accepté des pots-de-vin de plusieurs millions.

L'ordre d'arrestation de l'OFJ se fonde sur une demande des autorités américaines du 29 novembre 2015, a communiqué l'Office jeudi matin. L'opération a débuté à 6 heures et a visé notamment l'hôtel Baur au Lac qui avait déjà été le théâtre d'une première vague d'arrestations le 27 mai, précisait de son côté le "New York Times".

Dans le cadre des enquêtes qu'il mène sur les cas de corruption au sein de la FIFA, le parquet du district Est de New York soupçonne les personnes concernées d'avoir accepté des pots-de-vin. Ces cadres haut placés auraient été payés en échange de la vente de droits de marketing en lien avec la diffusion de tournois en Amérique latine et de qualifications pour la coupe du monde.

Selon la demande d’arrestation américaine, les actes visés auraient été en partie fomentés aux Etats-Unis. Des paiements auraient transité par des banques américaines.

Auditions jeudi

La police cantonale zurichoise entendra les personnes arrêtées jeudi encore, sur ordre de l’OFJ, à propos des faits qui leur sont reprochés dans la demande américaine. L'office précisera dans la journée leur nom et le résultat des auditions.

Les personnes qui consentiront d’emblée à l’extradition feront l’objet d’une procédure simplifiée par laquelle l’OFJ pourra sans délai approuver la demande d’extradition vers les Etats-Unis et l’exécuter. Pour celles qui s’y opposeront, l’OFJ demandera aux Etats-Unis de faire parvenir une demande formelle à la Suisse dans les 40 jours, soit le délai prévu par le traité d’extradition en vigueur entre les deux pays.

En plein congrès

Au total, 14 personnes (dont 9 membres actuels ou anciens de la Fifa) sont pour l'instant mises en cause dans l'acte d'accusation de la justice américaine. Celui-ci évoque quelque 150 millions de dollars (153 millions de francs) de pots-de-vin et de rétrocommissions depuis les années 1990.