Euro 2016: la gazette du dimanche 19 juin

Retrouvez les moments forts, anecdotes et insolites de la journée.
19 juin 2016, 18:43
L'hommage des journalistes canadiens au gardien hongrois Gabor Kiraly.

Du bleu à l'âme

Les Azzurri sont en manque de bleu dans les stades. Marée rouge face à la Belgique, muraille jaune contre la Suède, les joueurs italiens voudraient voir un peu plus leurs couleurs et leurs supporters quand ils jouent. Le milieu de terrain Marco Parolo les "encourage à venir avec le maillot azzurro". "Comme ça, dès qu'on entre dans le stade, on sent le soutien, on voit où sont les Italiens." Ce qui pourrait être utile pour rivaliser avec l'océan vert contre l'Eire à Lille mercredi.

 

Cachez ce crachat 

Le gros plan sur les crachats du footballeur est devenu un gimmick de tout bon match de foot. Samedi, c'est l'Islandais Jon Dadi Bödvarsson qui a été pris en flagrant délit lors du match nul contre la Hongrie (1-1). L'attaquant pense envoyer son petit mollard en toute discrétion. Mais l'infâme crachat pendouille pendant plusieurs secondes au bout de son menton, tout cela diffusé en direct et en gros plan en mondovision. Le joueur de 24 ans, incrédule, vit un grand moment de solitude.

 

J'ai embrassé un flic​ 

L'Eire a pris une raclée contre la Belgique (3-0) samedi, mais les Irlandais ont fait une belle fête dans les rues de Bordeaux. Surprise par l'orage, une horde verte s'est réfugiée sous un pont de la ville et a rendu hommage à la police française en dansant et chantant "Stand up for the french police" ("Levons-nous pour la police française"). En face, un policier au délicieux accent français prend son mégaphone pour dire: "Please, you can't stay here" ("Vous ne pouvez pas rester ici, s'il vous plaît"). Autre jolie scène irlandaise qui tourne en boucle sur les réseaux sociaux, une foule de jeunes supporters qui s'agenouillent devant une jeune Française toute blonde en chantant "I love you baby" de Diana Ross. La vidéo s'intitule "Irish serenading a French girl".

 

Porte-le comme Kiraly 

Avec son vieux jogging gris, le gardien hongrois Gabor Kiraly fait sensation. Sur la télé canadienne, les commentateurs en ont aussi revêtu un pour lui rendre hommage. Et il le mérite. Contre toute attente, la Hongrie est première de son groupe avec quatre points. Et le plus vieux joueur de l'histoire d'un Euro, du haut de ses quarante ans, n'y est pas pour rien. Tant pis si sa tenue est (un peu) passée de mode.

 

 
par Matteo Ianni